Accueil

Les Plantes de La Lorien

LES PLANTES DE LA LORIEN

Dans le département du Tarn, au cœur du Lautrécois, la terre est bonne et nourricière, les paysages sont beaux, l’air y est encore pur. Et entre Lautrec et Réalmont, esseulée sur sa crête, résistait une petite maison inhabitée depuis presque cent ans et entourée d’un jardin extraordinaire. Lorsque nous avons réveillé ce modeste paradis oublié, il y poussait des
orchidées, du lin, des violettes parfumées, de la sauge, de la saponaire, et bien d’autres “simples” réputés, entretenus là par quelque Mélusine.

En 1995, nous avons acquis et restauré cette maison et découvert les bonheurs de la botanique. C’est sur ce sol marqué par les fées que nous avons décidé de cultiver des plantes aromatiques et médicinales…
La même Mélusine nous a également offert un vieux livre d’herboristerie d’où Corine a tiré une ancienne et succincte recette de “gelée de menthe”. Après quelques essais prometteurs et les ravissements des premiers goûteurs, elle a décliné ce succulent condiment avec d’autres aromates et épices. Vous pouvez maintenant en découvrir toutes les saveurs et
usages qui surprendront plus d’un palais curieux.

Aujourd’hui, La Lorien est un jardin botanique axé sur les plantes aromatiques et médicinales (voir la rubrique “Herbier”) dont les fonctions principales sont:
• Fournir Corine en matières premières afin qu’elle nous concocte ses gelées et autres gourmandises… (voir la rubrique “Boutique”)
• Fournir les professionnels de la restauration autant que les particuliers, en plantes fraîches ou sèches, saines et non traitées …
• Fournir aux jardiniers en tous genres des aromates et des médicinales en godets (vente à la serre), ainsi que des plantes carnivores (sarracenia, dionaea, drosera…)
• Proposer aux groupes scolaires autant qu’à tous les curieux des visites botaniques du Jardin… (voir la rubrique “Jardin”)
Préserver la flore et la faune (insectes et autres), bien en mal ces derniers temps…
• Proposer des conférences sur ce sujet et rappeler à chacun son implication avec la Nature…
• Recevoir des stagiaires ou autres soucieux d’apprendre que la terre est basse, que les herbes folles le sont, qu’une coccinelle n’est pas une gentille “bête à Bon Dieu”…

A bientôt de vous rencontrer
Corine et Eric HEINE