ABSINTHE romaine (J/S)

Absinthe romaine

Retour à la liste des plantes

ABSINTHE romaine
Artemisia pontica

Noms vernaculaires : Armoise de la mer Noire, Petite Absinthe, Petite Armoise…
• Anglais : Roman wormwood…

Présentation
Famille : Asteraceae
• L’Absinthe romaine est une vivace rustique persistante qui reste basse et fait un joli couvre-sol aromatique. Vigoureuse, elle présente un feuillage gris argenté et duveteuse au dessous. En été les fleurs se réunissent en longs épis avec des petits capitules floraux jaune grisâtre (Juillet/août). Elle s’enracine par des rhizomes traçants.

Habitat
• Elle est originaire du Sud-est de l’Europe, Autriche… (présente en Amérique du Nord…?)
• Elle apprécie le plein soleil et n’est pas difficile quant à la qualité du sol, sans trop de calcaire.
• Elle résiste jusque -20°C.

Biodynamie
• Elle éloigne les insectes et les papillons du chou. Plantez-la en bordure de votre jardin.
• Elle ne doit pas être plantée proche de la Sauge, du Fenouil, du Carvi. Elle risque de nuire à leur croissance.
• Tailler à la base avant l’hiver. Si besoin est, vous pouvez pratiquer une taille importante au printemps pour rendre la plante plus compacte.

Multiplication
• Semis au printemps à l’abri du froid
• Division de touffes à l’automne et au printemps
• Boutures herbacée et à talon en juin.

Phytothérapie
• Propriétés : cholagogue, digestive, insectifuge, stimulante, tonique, vermifuge…
• Constituants : absinthine, anabsinthine, artabsine, matricinethuyone,…

Utilisation
• Cette petite Absinthe est utilisée pour colorer la liqueur.
• Elle est reconnue pour avoir un effet nettoyant pour le foie, soulager la goutte et lutter contre les rétentions d’eau.
• En infusion pour stimuler l’appétit et les sécrétions biliaires, pour lutter contre les coliques et les parasites intestinaux.
• Un cataplasme d’absinthe bouillie, appliqué 2 à 3 mn sur le ventre, soulagerait des règles douloureuses
• Ne doit pas être donnée aux enfants, aux femmes enceintes, ni à celles qui allaitent.

Anecdote
• Les anciens grecs l’utilisait pour se déparasiter, eux autant que leurs animaux.