ALKEKENGE (J)

Alkékenge Fruit cage

Retour à la liste des plantes

ALKEKENGE
Physalis alkekengi

Noms vernaculaires : Amour en cage, Coqueret, Cerise d’hiver, Herbe au lanternes, Lanterne japonaise, Pomme d’Amour…
• Anglais : Alkekengi, Bladder cherry, Bladderherb, Chinese Lantern, Ground cherry, Japanese-lantern, Lantern, Strawberry Tomato, Winter cherry…
• Allemand : Judenkirsche, Blasenkirsche, Gewöhnliche Judenkirsche, Lampionblume, Schlute, Wilde Blasenkirsche…
• Italien : Alchechengi comune, Alcachengi, Alchechengi, Chinchigero, Fisalia, Palloncini, Palloncino, Solatro alcachengi, Vescicaria alcachengi…
• Espagnol : Alicabi, Alquejenje, Alquequenje, Capulí, Farolillo, Farolito, Halícabalo, Solano Vejigoso, Tomate de culebra, Tomatillo Inglés, Vejiga de Perro…

Présentation
Famille : Solanacées
• Originaire de Chine et du Caucase, on reconnaît l’Alkékenge à ses fleurs à calices blanchâtres qui, en se gonflant, nous offrent de surprenantes et légères lanternes ajourées qui renferment chacune une baie rouge orange comestible, d’où son surnom d’Amour en cage. Les feuilles sont ovales. Son nom savant “Physalis” lui vient du grec et signifie “bulle”, ou “ampoule”. Cette plante vivace de 30 à 40 cm de haut dresse ses tiges anguleuses sur les terres sèches et sur les sols calcaires des vignobles. De nombreuses propriétés lui ont été reconnues. Ses baies acidulées et rafraîchissantes sont consommables, au mois de septembre, mais à faible dose.
• On compte une centaine d’espèces de cette plante envahissante et rustique, certaines annuelles, d’autres vivaces. Elles portent toutes des grandes fleurs en clochette. (Physalis peruviana, Physalis franchetii, oiginaire du japon)

Habitat
• L’Alkékenge se développe rarement au-dessus de 1500 mètres d’altitude.
• Cette plante apprécie les terrains calcaires et secs de l’Europe méridionale.

Jardinage
• A planter au printemps, au soleil, dans un sol bien drainé. Prenez soin chaque automne de couper les rhizomes souterrains si vous ne voulez pas qu’il se développe trop.
• Pour la multiplication, il suffit de diviser les touffes racinaires dès mars/avril et de les replanter aussitôt. Vous pouvez également semer en terre en avril ou sous châssis froid et les transplanter en place en automne.

Cueillette
• La floraison à lieu de mai à octobre.
• Il est assez difficile de conserver cette plante une fois cueillie. Le mieux est de les couper quand le calice commencent à se colorer et à suspendre votre bouquet tête bas dans un endroit frais et aéré.
• Les baies comestible de l’Alkékenge pourront être déshydratées au four.
• Les baies de l’Alkékenge sont utilisées pour colorer le beurre.

Phytothérapie
• Propriétés : (Baie) dépurative, diurétique, émolliente, fébrifuge, laxative, rafraîchissante, sédative, (Feuilles) anti-inflammatoire, calmantes, (Rhizome) antitussif, expectorant, utéroactif.
• Constituants : acide citrique, acide malique, alcaloïdes, caroténoïde, glucides, vitamine C
• On utilise l’Alkékenge pour confectionner un breuvage diurétique pour soulager des rhumatismes et coliques néphrétiques.

Anecdote
• L’Alkékenge porte aussi le nom de Coqueret, sans doute à cause de ses fruits rouges comme une crête de coq