AMANDIER (H)

Amandier Fruit

Retour à la liste des plantes

AMANDIER
Prunus amygdalus

Présentation
Famille : Rosacées
Hauteur = ± 10 m. / Durée de vie : ± 100 ans
• Originaire de la région méditerranéenne et d’Asie occidentale, l’Amandier a été importé en France en 1548. C’est un arbre fruitier qui nous présente précocement ses ravissantes fleurs ce qui le rend sensibles au gelées printanières et le cantonne aux régions douces et ensoleillées. Son tronc rugueux porte une écorce grise. Les feuilles elliptiques sont dentées, alternes, lancéolées et acuminées, de couleur vert foncé et luisant. Les fleurs, qui vont en général par deux, s’ouvrent avant l’apparition des feuilles. Elles sont composées de 5 pétales blanc-rose de ± 2 cm parcourus de veines plus foncées. Ont compte de 20 à 40 étamines plus courtes que les pétales. Elles donnent naissance à une drupe de ± 4 cm de long, gris vert, tomenteuse et aplatie latéralement. Ce fruit se décompose en une pulpe coriace et mince, d’une coque dure et ligneuse «l’amandon», sillonnée au-dessus et lisse en dedans, et d’une graine, «l’amande», en général unique, de couleur brun clair. C’est cette amande qui est consommable. L’Amandier est autostérile, ce qui signifie qu’il faut plusieurs arbres pour obtenir des fruits. Ce sont les abeilles qui se chargent de l’échange de pollen entre les variétés.

Habitat
• On le trouve dans les régions plutôt chaudes, celles où on rencontrera la Vigne et l’Olivier.
• L’Amandier est aujourd’hui cultivé un peu partout sur la planète, surtout en Californie (USA) mais aussi en Inde, en Chine…
• Il résiste jusque ± -25°.

Utilisation
• La multiplication s’obtient par greffage. Le semis donne un porte-greffe peu utilisé car irrégulier.
• C’est la pâtisserie qui utilise la plus grande part de la production d’amandes afin de nous offrir des dragées, nougats, pralines…
• On utilise l’huile d’amande douce en pharmacie, cosmétique, mais aussi en mécanique de précision telle que l’horlogerie.
• L’Amande douce est utilisée pour la fabrication du sirop d’orgeat.

Phytothérapie
• Propriétés : calmant, diurétique, émolient, fébrifuge, purgatif, vermifuge
• Constituants : albumine, gomme, huile, sucre
• L’infusion (30 g. de feuilles et 15 g; de fleurs pour 1 l. d’eau, infusez 10 mn) soulagera les insuffisances hépatiques (1 tasse avant les repas) et calmera les toux quinteuses (4 tasses entre les repas).
• Lait d’amandes douce : Pilez 250 gr. d’Amandes douces épluchées, mêlez à 180 g. de sucre (ou miel) et 15 g. d’eau de fleur d’oranger. Jetez l’ensemble dans 1 l. d’eau chaude. Faites bouillir jusque réduction de moitié puis passez et laissez refroidir.

Anecdote
• On distingue 3 variétés : l’amande «amère» (Prunus amygdalus amara. L.) non comestible, l’amande «douce» (Prunus amygdalus sativa. L.) comestible, et l’amande «fragile» (Prunus amygdalus fragilis. Borkh.) comestible également mais dont la coque se casse aisément.
• Il est un symbole d’amour et de virginité