ANGELIQUE (J/S)

Angélique Tige

Retour à la liste des plantes

ANGELIQUE
Angelica archangelica

Noms vernaculaires : Angélique officinale, Angélique cultivée, Angélique de Bohème, Angélique des jardins, Angélique vrai, Archangélique, Herbe aux anges, Herbe du St. Esprit…
• Anglais : Angelic, Angelica, Archangel, Dead nettle, Masterwort, Wild Parsnip…
• Allemand : Arznei-Engelwurz, Echte Engelwurz, Engelwurz…
• Espagnol : Angélica

Présentation
Famille : Ombellifères
• C’est grâce aux nombreuses vertus médicinales que les Anciens lui reconnaissaient que lui a été attribué son nom d’Angélique. Sa grosse tige cannelée et creuse a longtemps été appréciée confite et utilisée pour confectionner une agréable liqueur. Pouvant atteindre plus de 2 mètres de hauteur, cette belle plante bisannuelle a de larges feuilles découpées en folioles dentées qui exhalent un fort parfum lorsqu’on les froisse. Ses petites fleurs vert-jaune se réunissent en ombelles sphériques et répandent une odeur très agréable qui plaît beaucoup aux abeilles, qui la butinent avidement. Sa racine est un robuste rhizome qui dépérit après la floraison.

Habitat
• Il vous faudra randonner dans les Alpes ou les Pyrénées (on la trouve en Autriche, en Suisse mais aussi en Norvège) pour rencontrer l’Angélique archangélique. Originaire des pays du Nord elle s’est acclimatée aux basses régions montagneuses généralement ensoleillées.

Cueillette
• L’Angélique fleurit au plein soleil des mois d’été.
• C’est une plante bisannuelle, mais vous pourrez la faire vivre plus longtemps en coupant les capitules avant le développement des graines.
• Les graines doivent être plantées dès l’été de leur naissance, en sillon peut profond car la lumière aide leur germination.

Phytothérapie
•Propriétés : antiseptique, apéritive, carminative, cholagogue, digestive, emménagogue, expectorante, galactagogue, stomachique, sudorifique, tonique
•Constituants : acide, coumarine, glucide, tanin
• Le punch d’Angélique : 1 l. d’eau bouillante sur 30 g. de racine coupée. Ajoutez ± 5 cl d’eau de rhum blanc et servez avec une rondelle de citron.
• En infusion, (20 g. de racine séchée pour 1 l. d’eau bouillante. Une tasse après les repas) pour soulager les bronchite chronique, toux du fumeur… Mais aussi en ca de règles douloureuses, migraines, anémie…
• Elle favorise les sécrétions urinaires et la transpiration.
• ATTENTION : l’Angélique est déconseillée aux femmes en début de la grossesse.

Recette
• Angélique confite : Coupez 250 g. de tiges en petits tronçons égaux et les attendrir en les faisant cuire quelques minutes à l’étouffée dans un peu d’eau. Pelez-les et remettez-les à cuire à la vapeur jusqu’à ce qu’ils prennent une couleur vert foncé. Egouttez et essuyez. Mettre dans une terrine et couvrez avec 250 g. de sucre. Laissez absorber pendant 3 jours. Recuire à feu vif quelques minutes. Filtrez. Récupérez le sirop que vous remettez à mijoter avec 150 g. de sucre. Puis trempez les tiges d’Angélique que vous laissez bouillir quelques minutes. Egouttez et laissez sécher au frais. Conservez à l’obscurité.

Anecdote
• On utilisait autrefois cette plante pour lutter contre la peste.
• L’Angélique était également employée pour se protéger des actes de sorcellerie.
• Les indiens d’Amérique agés mangeaient de grandes quantité de racines afin de mettre un terme à leur vie.
• L’Angélique est l’emblème du pays de Niort
• On la retrouve dans la Bénédictine, la Chartreuse et dans le Vermouth.