AUBÉPINE commune (J)

Aubépine Fe

Retour à la liste des plantes

AUBÉPINE commune
Crataegus oxyacantha

Noms vernaculaires : Epine blanche, Epine de mai, Noble épine, Sable épine…
• Anglais : Haw, Hawthorn…

Présentation
Famille : Rosacées
• Hauteur = ± 4 m.
• Durée de vie : ± 500 ans
• L’Aubépine est un excellent arbre de haie et en tant que tel est répandue dans toute la France. On la reconnaît aisément à sa belle forme buissonnante et à ses épines qui peuvent atteindre 1,5 cm de long. Ses feuilles caduques, alternes, sont découpées en trois lobes dentés. Elles sont de couleur vert foncé et brillantes sur le dessus, vert-bleu sur le dessous. Les corymbes de ± 16 fleurs blanches ou roses, dressés, s’épanouissent en mai et juin et dégagent une agréable odeur. Ses petits fruits rouges( nommés «cenelles» ou ‘poires à Bon Dieu», ovoïdes, de ± 12 mm de long, mûrissent en septembre et contiennent 2, parfois 3, noyaux contenant chacun une graine. La multiplication se fait par semis mais les graines sont longues à germer.

Habitat
• L’Aubépine s’adapte à tous les sols, même si elle préfère les sols limoneux, riches et calcaires. Elle est très utilisée pour les haies car elle supporte très bien la taille. Elle résiste au froid, à la sécheresse, au vent. On la rencontre dans toute l’Europe sauf en altitude.

Utilisation
• Elle est un des piliers de nos haies de campagne. Ses nombreuses ramifications la rendent utile à la protection des oiseaux.
• C’est un excellent porte-greffe.
• Son bois rose chair est très dur et lourd. Il est employé pour le tournage.
• L’Aubépine est sensible à l’oïdium et subit les attaques des pucerons.

Phytothérapie
• Propriétés : antispasmodique, astringent, diurétique, fébrifuge, hypotensif, sédatif, tonicardiaque
• Constituants : amines, histamine, manganèse (fleurs), tanin, vitamine C
• Pour récolter les pétales d’Aubépine, tendez un drap sous l’arbre et secouez-le. Avec délicatesse bien sûr !
• L’infusion de pétales (une cuillère à café pour 1 tasse d’eau bouillante, 3 fois par jour) permet de rétablir l’équilibre du système nerveux (insomnie, angoisse, vertiges…)
• L’infusion est également utilisée pour lutter contre l’angine. A prendre dès les premiers symptômes.
• Les fruits seront récoltés début octobre et séchés au soleil.
• La décoction de fruits (± 25 g. de fruits séchés et concassés, pour 1 l. d’eau) est conseillée pour lutter contre la dysenterie et les calculs.

Anecdote
• C’est dans le bois d’Aupépine qu’autrefois était taillés les billots sur lesquels on tranchait la tête des suppliciés.
• Il existe (existait?) un Aubépine âgé de 1.700 ans à St. Mars-sur-la-Futaie, département de la Mayenne. (Sources Quid)
• Récupérez le cœur d’un poulet (vous pouvez cuisiner le reste). Faites une petite pyramide en carton et orientez les faces aux points cardinaux après avoir déposer le cœur au tiers de la construction. Patientez 3 jours. Enfin, déposez le cœur séché sur la photo de votre amour désiré et piquez-y trois pointes d’Aubépine. Patientez 3 lunaisons et votre amour vous rejoindra.
• Une branche d’Aubépine dans l’étable protège le bétail des serpents.
• Une branche d’Aubépine à l’avant du bateau augmente la pêche.
• Si l’été donne beaucoup de fruits à l’Aubépine, l’hiver en sera plus long.
• N’oublions pas que l’Aupépine est la Rose sauvage. Depuis toujours, l’Aubépine est un porte-bonheur. On en offrait aux nouveaux époux afin de leur assurer la fertilité et la prospérité, et les romains le faisaient brûler pour éclairer et protéger la chambre des nouveaux mariés.
• Certains assurent que la couronne du Christ était d’Aubépine et il est depuis sacré. Aussi on fera bien de ne jamais l’arracher.
• Le “buisson ardent” de Moïse aurait été d’Aubépine (Crataegus pyracantha)
• Rien de tel qu’un pieu d’Aubépine pour se débarrasser d’un vampire.
• Son jour est le Lundi, sa planète la Lune, ses éléments l’Air et l’Eau, ses propriétés magiques la Protection du foyer et du couple.