BASILIC citron (J/S)

BASILIC citron

Retour à la liste des plantes

BASILIC citron
Ocimum basilicum citriodorum

• Anglais: Basil… • Allemand: Basilienkraut… • Arabe; El-habeuk, El djara, H’amah’ime, Rihan, Berendaros rihan, Buklut-ul-zub, Shahasfaram, Hebak, Badruj, Asabaulfeteyat… • Chinois: Lo-lé… • Danois: Basilik… • Espagnol: Ocimo… • Hindoustani: Babul, Kali-tulsi, Babui-tulsi, Sabzah… • Hollandais: Balsemkruid… • Italien: Basilico… • Polonais: Basyliko… • Portugais: Alsavaca… • Russe: Basilike kroupnolistny… • Suédois: Basilica… • Turc: Feslien…

Présentation
Famille : Labiées
• Son nom vient du grec basileus signifiant roi.
Cette précieuse herbe aromatique nous vient d’Afrique et des Indes orientales où elle est considérée comme sacrée, mais on compte une soixantaine d’espèces de cette plante réparties un peu partout sur la planète et utilisées comme plantes médicinales ou cosmétiques. Le Basilic est cultivée depuis fort longtemps sur le pourtour de la méditerranée pour son arôme et on lui offre une place privilégiée dans la cuisine provençale pour réaliser le «pistou». La culture semble avoir commencé en Grande Bretagne au milieu du XVIe siècle. Annuel, parfois vivace en climat chaud, le Basilic peut s’élever jusque ± 50 cm de haut. La tige est carrée et porte des feuilles ovales, opposées, pétiolées, à limbe ovale, à bords simples et offrant un suave goût de citron. De juin à août, les petites fleurs blanches à rosées, à deux lèvres inégales, se rangent en grappes verticillées aux extrémités des rameaux. Les fruits sont des tétrakènes.

Habitat
• Le Basilic aime la chaleur, la mi-ombre. Le sol sera riche, léger et gras, humidifère et amélioré de compost décomposé. Vous prendrez soin de l’abriter des vents. Il craint le gel.
• Il doit être arrosé à volonté, mais il ne faut surtout pas le laisser en eau stagnante.
• S’il manque de lumière, il a tendance à grandir trop vite.
• C’est une plante fragile qui peut subir diverses pourritures dues au froid, à un excès d’eau ou un manque d’aération.

Biodynamie
• Le Basilic favorise la croissance et le goût des Tomates et il les protégera des pucerons. Il protégera vos choux de la piéride. Par contre, il attire les limaces et les araignées rouges, mais aussi les abeilles et les papillons qui apprécient son parfum.
• Il y a une grande inimitié entre le Basilic et la Rue (voir fiche).

Multiplication
• Semez sous serre les graines dès le mois de mars et repiquez en mai.
• La multiplication peut se faire chaque année par les graines semées à l’intérieur ou sous serre.
• En pleine terre, au jardin, vous espacerez vos plants d’une trentaine de cm.
• Dans les régions froides, vous aurez plus de succès à le cultiver en pot.

Bestioles
• N’hésitez pas à cultiver un peu de basilic en pot dans votre cuisine, il éloignera les mouches et les moustiques. S’ils se posent sur la plante, ces insectes semblent tomber en léthargie et restent comme endormis.

Phytothérapie
• Propriétés : carminatif, digestif, stimulant nerveux, tonique, aphrodisiaque, galactogène…
• Constituants : calcium, fer, huile essentielle (estragol, méthylchavicol), glucosides, saponides, tanin, vitamines A, C…
• A éviter pour les femmes enceintes
• Le Basilic peut provoquer quelques irritations sur certaines peaux sensibles.
• L’infusion de feuilles fraîches aide à la digestion.
• L’infusion (2 cuil. à café de feuilles sèches pour une tasse d’eau bouillante) est conseillée pour soulager les voies respiratoires supérieures, mais aussi pour soulager les inflammations urinaires.
• En cas de piqûre d’insecte, frottez la zone douloureuse avec des feuilles fraîches.
• Croquer une feuille de Basilic soulage les inflammations buccales et purifie l’haleine.
• Le suc du Basilic permet de soigner certaines inflammations oculaires.

Utilisation
• Les feuilles sont récoltées au fur et à mesure. Attention, elles perdent leur arôme en séchant.
• En cuisine, il est préférable de ne pas hacher mais de disséquer les feuilles.
• L’arôme est fort et le goût plutôt salé.
• Le séchage des feuilles se fait à l’ombre, à une température maxi de 40°.
• Vin au Basilic : Dans un litre de bon vin blanc, laissez macérer trois jours une bonne poignée de feuilles de Basilic hachées. Sucrez selon votre goût. Un excellent apéritif.
• Pesto (Sauce au Basilic): Dans un mortier, pilez 3 gousses d’ail épluchées. Ajoutez une bonne touffe de Basilic et broyez le tout finement. Ajoutez 5 cuil. à soupe de parmesan et versez 3 cuil. à soupe d’huile d’olive. Vous devez obtenir l’aspect d’une belle pommade odorante. Le pistou ne doit jamais être cuit, mais versé au dernier moment sur vos pâtes.
• Alcool de plantes aromatiques. Faites macérer, dans 2 litres d’alcool à 90*, 1 poignée de chacune de ces plantes: basilic, fenouil, angélique, hysope, lavande, marjolaine, mélilot, mélisse, menthe, romarin, sarriette, sauge, serpolet et thym. Après une semaine de macération, passez et filtrez. Faites un sirop avec 700 g. de sucre dans un litre d’eau. Faites chauffer le jus de plantes à feu très doux afin de réduire jusque 1 litre et ajoutez alors le sirop de sucre. Filtrez finement et mettez en bouteille.
• N’hésitez pas à aromatiser votre l’huile d’olive. Plongez quelques feuilles de Basilic dans la bouteille et laisser « infuser » au soleil une quinzaine de jours.

Anecdote
• Prenez soin de pincer les extrémités des jeunes rameaux afin de stimuler la ramification. Si vous voulez accroître la quantité de feuilles, pincez bien les extrémités à fleurir.
• La légende raconte que le Basilic se serait mis à pousser auprès du tombeau du Christ après sa résurrection.
• Au Moyen-âge, le Basilic était considéré comme herbe magique.
• Aujourd’hui, on trouve de l’essence de Basilic dans l’industrie du parfum et la fabrication d’encens.
• Le Basilic participe à la fabrication de liqueurs comme la «Chartreuse».
• En Inde, on le considère comme une plante sacrée car on lui dit le pouvoir de préserver des morsures de serpents.

Prévention
• Tous les renseignements phytothérapiques sont donnés à titre indicatif.
• En cas de troubles graves, consultez votre médecin.