BAUME de Gilead (J/S)

Baume de Gilead Inflorescence

Retour à la liste des plantes

BAUME de Gilead
Cedronella triphylla

Noms vernaculaires : Baume des Canaries, Faux baume de Gilead, Herbe de Gilead, Baume de Galaad, Cedronelle…
• Anglais : Balm of Gilead… • Allemand : Balsamstrauch… • Danois : Canarisk hjertensfryd… • Hollandais : Citroenmelisse soort…

Présentation
Famille : Lamiacées
• Le Baume de Gilead est une plante arbustive vivace qui peut atteindre ± 1,50 m. de haut. Ses feuilles trifoliées (ce qui est rare chez les lamiacées) offre une forte odeur camphrée lorsqu’on les froisse. Les fleurs hermaphrodites sont labiées, petites et roses groupées en épis terminaux. Elles sont pollinisées par les insectes. Elles offrent une multitudes de petites graines rondes et noires.
• Ne pas confondre avec Commiphora opobalsamum qui est un arbre pouvant atteindre ± 30 m de haut dont il est fait mention dans la Bible, ni avec Populus candicans, ni le Sapin de Gilead, Abies balsamea

Habitat
• Il préfère une terre riche et apprécie l’humidité et la lumière.
• Terre : 1/3 terre de jardin + 2/3 de terreau géranium + compost.
• Il ne supporte pas d’avoir un excès d’eau.
• Il craint le gel. Supporte jusque ± -6°.

Bestioles
• Plutôt apprécié des papillons…

Multiplication
• Par semis et par bouture.

Phytothérapie
• Propriétés : pectorale, relaxante…
• Constituants : ?…
• Utilisé pour traiter les problèmes respiratoires.
• Les feuilles sont utilisées pour préparer le « thé de Canarie ».

Utilisation
• Avant la floraison, vous récolterez les feuilles particulièrement parfumées à odeur de camphre et de citron pour vos pots pourris ou parfumer vos oreillers.

Anecdote
• Le Baume de Gilead est originaire des Îles Canaries, d’où sont autre nom latin de Melissa canariensis.

Prévention
• Tous les renseignements phytothérapiques sont donnés à titre indicatif.
• En cas de troubles graves, consultez votre médecin.