BELLADONE (J)

Belladone

Retour à la liste des plantes

BELLADONE
Atropa belladonna

Noms vernaculaires : Belle-Dame, Bouton noir, Cerise empoisonnée, Cerise du Diable, Guigne de côte, Herbe empoisonnée, Morelle furieuse, Morelle marine, Permenton…

Présentation
Famille : Solanacées
• De l’italien “bella donna” = belle dame, cette plante est réputée pour ses baies vénéneuses dont l’absorption de quatre ou cinq exemplaires suffit à donner la mort. Cette haute plante vivace, elle peut atteindre 1,50 m., possède des feuilles ovoïdes alternes, pétiolées, d’un vert souvent irrégulier. Hermaphrodites, ses grandes fleurs solitaires pendent en cloche à l’extrémité d’un pédoncule axillaire. Gamopétales, de couleur rouge brun, elles donnent naissance à une baie verte qui virera au noir luisant en mûrissant.

Habitat
• Assez fréquente, la Belladone se développe en lisière des bois mais aussi dans les forêts humides, les sols caillouteux, de préférence calcaires.

Cueillette
• Les fleurs apparaissent de juin à août.
• De la même famille que la Pomme de terre, la Belladone n’en a pas du tout les propriétés. Contentez-vous de regarder la très dangereuse Belle-dame et surveillez les enfants curieux et gourmands.
• Cueillis avant leur maturité, les fruits donnent une couleur verte qui peut être utilisée en peinture.

Phytothérapie
• Propriétés : antiasthmatique, antispasmodique, antinévralgique, antirhumastimale, calmante, narcotique, parasympatholytique…
• Constituants : alcaloïdes (atropine, hyoscyamine, racémique, scopolamine), amidon, tanin…
• Les baies, comme le reste de la plante, contiennent un violent poison, connu sous le nom d’atropine, qui provoque : dilatation des pupilles, vertiges, délires, tremblements, prostration, coma, et, sans soins… mort !

Anecdote
• Son nom d’Atropa vient de l’une des déesses grecques du Destin, Atropos, celle qui “coupait le fil de la vie”.
• On confectionnait autrefois avec les fruits de la Belladone un fond de teint dont les belles Italiennes se servaient pour rosir leurs pommettes. C’est de cette pratique qu’est né le nom de “Bella donna”.
• Il existe une variété à fleurs jaunes (Atropa belladonna lutea)