CAMOMILLE romaine (J/S)

Camomille romaine

Retour à la liste des plantes

CAMOMILLE romaine
Chamaemelum nobile

Noms vernaculaires : Anthémis odorant, Anthémis noble, Camomille odorante, Camomille noble, Camomèle…
• Anglais : Sweet chamomile, English chamomile, Perennial chamomile, Roman chamomile…
• Allemand : Edle Spornkamille, Römische Kamille, Römische Hundskamille…
• Italien : Camomilla romana…

Présentation
Famille : Composées
• C’est une pante vivace (la Camomille allemande est annuelle), rustique, à feuilles persistantes. Le parfum pénétrant de la Camomille leur rappelant l’odeur de la Pomme, les Grecs sont à l’origine de son nom, de “khamai” : “à terre”, et “mêlon” : “pomme”. Ses robustes tiges se couchent sur les sols gravillonneux qu’elle apprécie, avant de se redresser pour nous offrir ses fleurs jaunes à ligules blanches. Ses capitules, qui ne sont pas sans rappeler de petites Marguerites, s’élèvent à une trentaine de centimètres. Ses feuilles pennatiséquées sont aromatiques. On ne peut pas la confondre avec la “grande camomille” ou la “camomille allemande”.

Habitat
• La Camomille, qui ne pousse pas au-dessus de 1000 mètres, aime les terres ensoleillées, cultivées ou incultes, les sables d’Europe de l’Ouest.
- Elle apprécie les sols siliceux, frais, bien drainés et ensoleillés.

Cueillette
• Vous pourrez récolter les fleurs de Camomille de juin à septembre, après évaporation de la rosée.
• Récoltez les capitules dès leur ouverture et faites les sécher rapidement à l’ombre. Si les fleurs noircissent à cause d’un mauvais séchage, elles perdent leurs propriétés.
• Il existe une variété médicinale, dite “double” cultivée en Anjou.

Jardinage
• L’infusion de camomille peut être utilisée pour redonner une santé aux plantes qui souffrent de moisissure par excès d’humidité.
• Une infusion “forte” active les composts.
• Si vous utilisez la camomille en gazon dans votre jardin, pincez les capitules pour que la plante ne deviennent pas trop touffue.

Bestioles
• La Camomille, par son odeur, éloigne les abeilles.

Phytothérapie
• Propriétés : antalgique, antiseptique, antispasmodique, digestive, emménagogue, fébrifuge, stomachique, vulnéraire, vomitive (à forte dose).
• Constituants : huile essentielle (azulène), choline, souffre, phosphore, fer, acides gras, inositol…
• La camomille «romaine» est considérée comme plus amère que «l’allemande» mais leurs vertus sont similaires.
• En infusion, ± 10 g. de fleurs séchées dans une tasse d’eau bouillante. Infusez 10 mn. A boire avant les repas, contre les paresse d’estomac, digestion difficile, également l’insomnie.
• En décoction, (50 g. de fleurs pour 1 l. d’eau), laissez infuser 20 mn. pour soulager les inflammations des paupières, conjonctivite, mais aussi les infections cutanées (dartres, eczéma…)
• Contre les crampes, utilisez l’huile de Camomille que vous préparerez en mettant 100 g. de fleurs pour 1 l. d’huile d’olive dans une bouteille en verre, bouchée, et exposée 3 jours au soleil. Puis, faites macérer 2 heures au bain-marie couvert. Passez et exprimez. A utiliser très chaude en friction sur les muscles douloureux.
• Vin apéritif et tonique : 50 g. de fleurs, 10 g. de zeste d’orange ou citron (non traité), ± 80 g. de sucre roux. Faire macérer une dizaine de jour dans un litre de bon vin, rouge ou blanc.

Anecdote
• Les fleurs de Camomille sont utilisées en Espagne pour parfumer le Xérès.
• Les Egyptiens la dédièrent à leur Dieu solaire, Râ.