CHICOREE sauvage (J/H)

Chicorée sauvage Fleur

Retour à la liste des plantes

CHICOREE sauvage
Cichorium intybus

Noms vernaculaires : Barbe de Capucin , Cheveux de paysan, Chicorée amère, Chicorée commune, Écoubette, Yeux de chat, Laideron…
• Anglais : Chicory…

Présentation
Famille : Composées
• La Chicorée sauvage est une vivace qui porte également le nom de Chicorée amère à cause de l’amertume du suc laiteux contenu dans sa racine. Ses tiges dressées, qui peuvent dépasser un mètre de hauteur, se ramifient en donnant à la plante une ossature anguleuse. Vers la base, les feuilles sont à profondes dents, les supérieures sont plus allongées et sessiles. Les fleurs sont aisément reconnaissables. Ligulées, elles se réunissent en un léger épi capitulaire pouvant aller du bleu pâle au bleu vif. Elles s’ouvrent tôt le matin pour se refermer le soir venu ou si le ciel est trop nuageux. Le fruit est une akène.

Habitat
• Pas difficile, la Chicorée sauvage pousse dans tous les lieux incultes, décombres, anciennes cultures, où le hasard l’aura déposée. Les terrains secs et calcaires ne gênent en rien sa croissance.

Multiplication
• Elle se resème d’elle même.

Phytothérapie
• Propriétés : Apéritive, cholagogue, dépurative, diurétique, fébrifuge, laxative, stomachique, tonique.
• Constituants :acides aminés, glucides, lipides, protides, vitamines B, C, P, K, sels minéraux.
• En infusion, (15 à 30 g. de plante pour 1 litre d’eau, 3 tasses/jour avant les repas) elle est est apéritive, purifie le sang, antianémique, nettoie le foie, la rate, les reins. Elle fait de plus baisser le taux de sucre des diabétiques et combat la constipation chronique. Elle est conseillée à ceux qui souffrent d’infection urinaire.
• En infusion, (10 à 15 g. de feuilles sèches pour 1 litre d’eau, à volonté pendant les repas) pour combattre les maladies de peau.
• Certains ramassent les feuilles tendres, avant l’apparition des fleurs, pour réaliser quelques salades apéritives.
• On récolte la plante avant et pendant la floraison.

Anecdote
• Connue et appréciée depuis l’ancienne Égypte, la culture de la plante dans les jardins date du XVIIe. Cela nous a permis de pouvoir aujourd’hui consommer sa descendance : scarole, frisée ou endive.
• Il existe une variété de Chicorée connue sous le nom de Chicorée à café : Cichorium intybus subsp. intybus var. sativum. C’est avec ses racines torréfiées que l’on obtient le complément du café que nous pouvons apprécier au petit déjeuner.

Prévention
• Tous les renseignements phytothérapiques sont donnés à titre indicatif.
• En cas de troubles graves, consultez votre médecin.