CONSOUDE officinale (J/S)

Consoude officinale

Retour à la liste des plantes

CONSOUDE officinale
Symphytum officinalis

Noms vernaculaires : Consoude officinale, Grande consoude, Herbe aux coupure, Herbe aux charpentiers, Langue de vache, Oreille d’âne, Toute-bonne…
• Anglais : Comfrey…

Présentation
Famille : Borraginacées
• Du grec “symphyein” : “souder”, la Grande consoude a la réputation d’être cicatrisante depuis l’Antiquité. La science a depuis confirmé la présence d’un élément cicatrisant dans son rhizome. La Consoude présente une grosse tige dressée, quadrangulaire, ailée et couverte de poils, comme ses grandes feuilles, lancéolées et décurrentes. Les fleurs offrent une gamme de couleurs allant du violet au blanc-jaune. En forme de clochettes à cinq lobes, elles se réunissent en grappes scorpioïdes.

Habitat
• La Grande consoude fréquente les endroits humides, bords de rivières, prairies, lisières ou clairières de bois, souvent en groupes.
• La racine va chercher très profondément la nourriture, aussi, préférez un sol où elle pourra se développer aisément.

Cueillette
• La couleur de ses fleurs est très variable.
• Certains disent que feuilles peuvent être consommées à la façon des épinards, d’autres disent qu’il est préférable d’éviter cet usage. (?)

Jardin
• Appelée Herbe aux coupures en raison de ses propriétés, la Consoude peut aisément se cultiver dans votre jardin en y transplantant des rejets de racines.
• La Consoude peut être utilisée pour préparer un purin activateur de compost ou comme engrais au pied des plantes.

Phytothérapie
• Propriétés : adoucissante, antiseptique, astringente, béchique, cicatrisante, émolliente, hémostatique, vulnéraire…
• Constituants : allantoine, alcaloïde, calcium, glucides, huile essentielle, phosphore, potassium,tanin, vitamine B12…
• Vous pourrez calmer la douleur de votre entorse et accélérer la cicatrisation de vos plaies en y appliquant des feuilles froissées de Consoude.
• En phytothérapie, on utilise la racine. La macération (± 150 g. de racines coupées et laissées macérer 3 h. dans un l. d’eau froide ou tiède. 3 tasses par jour) contre les diarrhées, la dysenterie, l’ulcère d’estomac.
• En usage externe, la racine fraîche râpée aidera les plaies à cicatriser, aidera à soigner les foulures, les entorses, les articulations enflammées.
• A forte dose, les alcaloïdes contenus dans la plante peuvent avoir des effets négatifs sur le foie.

Anecdote
• On compte 27 variétés de Consoude, parmi lesquelles la Consoude hérissée (symphytum asperum) à fleurs roses à bleu cobalt et la Consoude de Russie (symphytum uplandicum) qui est plus grande.
• La Grande Consoude a trop de vertus pour éviter que naissent les légendes. Les Anciens propageaient celle accordant à la plante le pouvoir de rendre leur virginité aux femmes.