ECHINACEE pourpre

Echinacea Inflorescence

Retour à la liste des plantes

ECHINACEE pourpre
Echinacea purpurea

Noms vernaculaires : Echinacée pourpre, Rudbeckie rouge, Rudbeckie d’Amérique, Tête de hérisson…
• Anglais : Black Sampson…

Présentation
Famille : Astéracées
• Originaire d’Amérique du Nord, l’Echinacée est une vivace dont la solide tige rémifiée peut atteindre ± 1 m de haut. Les feuilles de la base sont pétiolées, plus ou moins lancéolées et pointues, les plus hautes sont presque sessiles. C’est au terme d’un long pédoncule que se présente le capitule floral qui peut atteindre ± 4 cm de diamètre. Ce capitule est composé de fleurs tubulaires centrales oranges à rouge foncé, et de fleurs ligulées de couleur pourpre pouvant atteindre ± 5 cm de long. Les racines sont fines et ramifiées.

Habitat
• De préférence sur sol humide mais bien drainé.
• Elle apprécie la mi-ombre et le soleil, et résiste bien à la sécheresse.
• Jusque ± 1.500 m. d’altitude.

Multiplication
• Par bouturage au printemps ou fin d’été
• Par division de touffe au printemps ou à l’automne.
• La première année, la floraison à lieu à partir de septembre, puis à partir de juillet.

Phytothérapie
• Propriétés : antibiotique, antioxydant, antiviral, antifongique, apéritif, dépuratif, diurétique, stomachique…
• Constituants : alkylamides, cannabinoïdes, glycoprotéines, phénols, polysaccharides, sels minéraux (cuivre, fer, iode, potassium, vitamines A, E, C…
• C’est un excellent préventif. À utiliser en début d’hiver ou au printemps.
• Infusion de plante sèche, 3 fois par jour, pendant une semaine à dix jours.
• On utilise également la racine.

Anecdote
• Le nom Echinacea dérive du grec echinos qui signifie “hérisson”, à l’image du capitule hérissé de la fleur.
• C’est une plante très utilisée par les amérindiens des plaines.