GOJI (J/S)

Goji Fleur

Retour à la liste des plantes

GOJI
Lycium barbarum

Noms vernaculaires : Lyciet commun, Lyciet à feuilles d’Halimione…
• Anglais : Matrimony vine, Wolfberry…
• Chinois : gouqi (plante), gouqizi (baie)…

Présentation
Famille : Solanacées
• Le Lyciet, originaire de Chine, est un arbrisseau vivace pouvant atteindre ± 2,50 m de haut. Il porte de nombreux longs rameaux épineux. Les feuilles alternes sont lancéolées et à court pétiole. Les petites fleurs violettes, parfois jaune, se développent isolées en partant de l’aisselle d’une feuille. La floraison à lieu du début du printemps à l’été. Cette fleur se transforme en une baie ovoïde qui devient orangé en murissant. Connu depuis l’antiquité, le Lyciet sert depuis longtemps en Europe pour confectionner les haies.
• Avertissement : il existe de nombreuses espèces de Lyciet, dont certaines qui poussent chez nous, en Europe, et les baies en sont très ressemblantes. L’authentique Lycium barbarum croît naturellement à ± de 2.500 m. d’altitude, dans l’Hymalya tibétain. Compte tenu de la demande croissante sur le marché occidental, les cultures se font maintenant un peu partout en Chine, au détriment de la qualité, avec notamment l’utilisation de pesticides, sans traçabilité, avec la possibilité inévitable de mélange avec d’autres baies. Il sera donc bon pour celui qui cherche du « bon » Goji de ne pas se fier à n’importe qui.
• Selon certains scientifiques, l’intérêt pour la baie de Goji est surtout financier, les vertus en ayant été largement surévaluées. À l’instar du Quinoa, la vague d’intérêt pour ce petit fruit cause de plus des perturbations économiques dans les régions concernées. Le Lycium Barbarum ne peut être exporté légalement à l’état de fruit frais hors des régions où il est cultivées.

Habitat
• Très rustique, il apprécie le soleil et est très résistant au froid jusque ± -20° et supporte très bien le calcaire.
• N’hésitez pas à pincer les longues tiges afin d’augmenter la ramification.

Multiplication
• La multiplication peut se faire par semis (levée en ± 10 j.), mais surtout, et sans difficulté, par bouturage. Coupez ± 20 cm d’une branche et piquez-là en terre. Arrosez de temps en temps et attendez.

Phytothérapie
• Propriétés : antioxidant, antirhumatismal, antispasmodique, carminatif, cicatrisant, dépuratif, digestif, diurétique, sudorifique, tonique…
• Constituants : acides aminés, bêta-carotène, bêta sitostérols, oligo-éléments, calcium, protéines, vitamines B1, B2, B6, C, E…
• Ne consommez pas les feuilles, elles sont toxiques, et les baies fraîches doivent être consommées bien mûres. Elles ne supportent pas la conservation. Celle-ci se fera par congélation ou séchage à – de 40°.
• La consommation de baies ne doit pas se faire à la légère. Il est conseillé de ne pas dépasser 5 baies/jour pour commencer.
• Dans la médecine traditionnelle chinoise, les baies séchées sont recommandées pour tonifier les reins et le foie.
• On peut réaliser une liqueur de Goji en faisant macérer des baies avec du ginseng dans de l’alcool blanc pendant une quinzaine de jours.
• Si c’est le côté " antioxidant " qui vous intéresse, ne gaspillez pas votre argent avec du Goji. Les noix, noisettes, fraises, pomme et clou de girofle, entre autres, feront tout aussi bien l’affaire.

Anecdote
• Son nom de Lyciet lui vient du grec lukion signifiant « petit arbre épineux de Lydie ».
• On lui accorde en Asie des vertus médicinales exceptionnelles liées à la quête d’immortalité taoïste.
• Au Tibet, il porte les noms de Qoiki, Quak qou, Kew ji
• En chine, on le nomme Ningxia gouqi, le Ningxia étant une province chinoise. C’est un botaniste nord américain, Bradley Dobos, qui après avoir étudié la médecine tibétaine, a lancé ce fruit en occident. C’est lui qui a crée le nom de Goji.

Prévention
• Tous les renseignements phytothérapiques sont donnés à titre indicatif.
• En cas de troubles graves, consultez votre médecin.