GUIMAUVE (J/S)

Guimauve en Fleurs

Retour à la liste des plantes

GUIMAUVE
Althaea officinalis

Noms vernaculaires : Althée, Guimauve officinale, Mauve blanche…

Présentation
Famille : Malvacées
• La Guimauve officinale est une plante de la famille des Malvacées, et de ce fait elle ressemble beaucoup à ses cousines, la Mauve ou la Rose trémière. Son nom d’althaea dérive d’une racine grecque signifiant «soigner».
Cette plante vivace peut atteindre 1,50 mètre de haut. Sa forte tige porte des feuilles vert clair, larges et pétiolées, au limbe lobé. Les fleurs sont blanches, parfois roses, composées de cinq grands pétales en forme de cœur. Pédonculées, elle sortent de l’aisselle des feuilles par petits groupes de deux ou trois. Importée d’Asie au début de l’ère chrétienne, la Guimauve s’est répandue dans toute l’Europe où elle a garni de nombreux jardins botaniques. C’est une belle plante autant ornementale que médicinale et mellifère.

Habitat
• La Guimauve officinale, qui apprécie l’humidité, se rencontre au bord des cours d’eau et sur les zones côtières de l’Europe, en dessous de 500 mètres d’altitude. On la dit originaire des steppes asiatiques.

Cueillette
• C’est à la fin de l’été que les grandes fleurs de la Guimauve étalent leurs pétales. La plante contient de la vitamine C. Elle est considérée comme une des meilleures plantes en médecine populaire.
• Incompatible avec l’alcool fort.
• Vous pouvez faire des boutures de racines fraîches portant un bourgeon ou utiliser les graines semées au printemps.
• Les racines se récoltent et se font sécher à l’automne.
• Vous pouvez mâcher les graines fraîches.

Bestioles
• Visiteurs : Abeilles, Papillons… (Voir photos)

Phytothérapie
• Propriétés : adoucissante, béchique, émoliente…
• Constituants : amidon, asparagine, glucides, mucilage (± 20% dans les fleurs et ± 30% dans les feuilles), pectine, sels minéraux, sucre, vitamine C…
• Afin d’aider les bébés à supporter la percée de leurs dents de lait, les Anciens recommandaient de leur donner de la racine de Guimauve à mastiquer
• En décoction de racines (coupées, 30 g. pour 1 l. d’eau, bouillir jusqu’à réduction de moitié et filtrez. 3 tasses/jour) vous calmerez les feux intérieurs, bronchite, trachéite, laryngyte, cystite…
• Vous pouvez inhaler les vapeurs pour lutter contre la sinusite.
• Infusion de feuilles pour bain d’yeux adoucissant.

Cuisine
• LA recette du bâton à la Guimauve :
- Ingrédients : 2 blancs d’œufs, 15 grammes de racine de Guimauve, 500 grammes de gomme arabique, 500 grammes de sucre en poudre, 1 litre 1/4 d’eau, de l’amidon et un peu d’eau de fleur d’oranger.
- Laver la racine de Guimauve et la couper en petits morceaux. Faire bouillir dans l’eau, laisser infuser et passer le jus à la passoire. Ajouter les 500 g. de gomme arabique concassée dans l’infusion encore chaude. Faire cuire à feu doux jusqu’à dissolution tout en mélangeant avec une cuillère en bois. Ajouter le sucre et faire épaissir en remuant continuellement le tout jusqu’à ce que le mélange ressemble à un sirop. Ajouter les blancs d’œufs battus et la fleur d’oranger. Faire épaissir à feu doux en battant le tout.
- Saupoudrer très largement un marbre avec l’amidon. Couler la pâte et laisser refroidir. Puis couper en bandes, en carrés, comme vous le souhaitez… Déguster !

Anecdote
• Au moyen-âge, à l’époque ou on utilisait l’épreuve du fer rouge comme jugement de Dieu, certains tricheurs confectionnaient un onguent protecteur pour adoucir les brûlures : sève de Guimauve, graines de Plantain, blanc d’œuf (je n’ai pas les doses).
• Si vous enduisez votre corps de graines de Guimauve écrasées et mêlées à de l’huile, vous éloignerez les serpents. Faut-il essayer pour être certain ?