HIÈBLE

Hièble Inflorescence

Retour à la liste des plantes

HIÈBLE
Sambucus ebulus

Noms vernaculaires : Sureau hièble, Sureau yèble, Sureau nain, Sureau en herbe, Sureau sauvage, Petit sureau, Faux sureau, Herbe à l’aveugle, Herbe aux aveugles, Herbe aux yeux, Herbe à punaises, Gèble, Yabla, Seu, Sambu…
• Anglais : Dwarf elderberry, Danewort, Dwarf elder, Dwarf-elder…
• Allemand : Attich, Kraut-holder, Zwerg-holunder, Zwergholunder…

Présentation
Famille : Caprifoliacées (Adoxacées)
•Cette plante vivace est parfois confondu avec le Sureau noir (Sambucus nigra), mais si ce petit arbre peut attendre ± 7 m de haut, le Hièble est une herbacée qui se contente d’atteindre maximum 2 m. Elle disparaît en hiver et, au printemps, ses tiges cannelées, anguleuses, emplies de moelle, et à odeur désagréable réapparaissent, d’abord vertes puis rouges, portant des feuilles opposées, à petits pétioles, à 7 à 11 folioles lancéolées fortement dentées et un peu velues. C’est en été que les petites fleurs à 5 pétales et à étamines roses à violettes et parfumées, parfois blanches ou jaunâtres, se réunissent en corymbe dressés (ceux du Sureau noir sont tombants). Elles donnent naissances à des baies noires et brillantes de ± 3 à 4 mm. Le Hièble est légèrement toxique. Le système racinaire est composé de rhizomes traçants rouges à l’extérieur et blancs dedans.

Habitat
• Courant dans les fossés, les forêts humides, sur sol argilo-calcaire, riche.
• Jusque ± 1400 m d’altitude.

Biodynamie
• Sa présence indique un sol riche et fertile.
• Très difficile de se débarrasser de cette plante qui peut renaître grâce au moindre morceau de rhizome.

Multiplication
• Par division des rejets.

Bestioles
• Purin d’Hièble : 1 kg de feuilles macérées dans 10 litres d’eau pour déloger les punaises, les pucerons, les chenilles, les cochenilles…

Phytothérapie
• Propriétés : antitussive, astringente, diurétique, purgatif, répulsif, sudorifique, toxique…
• Constituants : iridoïdes, flavonoïdes, Huile essentielle, protéines (ébuline, nigrine b…), stérols, tanins…
• Les feuilles étaient autrefois utilisées en cataplasme pour résorber les furoncles et les abcès cutanés et soulager les brûlures.
• Une décoction de racine était utilisée pour soulager des morsures animales.

Anecdote
• Les baies mûres était autrefois utilisée pour colorer le mauvais vin et les cordonniers les utilisaient pour teindre les peaux, et le jus des racines pour teindre les cheveux en noir.
• Son nom de sambucus vient du grec sambuke signifiant flûte ou harpe.
• Le Hièble était symbole de richesse, peut-être parce que sa présence signalait un sol fertile.

Prévention
• Tous les renseignements phytothérapiques sont donnés à titre indicatif.
• En cas de troubles graves, consultez votre médecin.