HYSOPE blanche (J/S)

Hysope blanche

Retour à la liste des plantes

HYSOPE blanche
Hyssopus officinalis alba

Présentation
Famille : Labiées
• Connue depuis l’antiquité, l’Hysope est une plante médicinale et culinaire propre au climat méditerranéen. Mellifère et parfumée, ce sous-arbrisseau attire sans compter les abeilles. Très aromatique, elle assaisonne agréablement les plats et les salades des cuisines ensoleillées. Ses rhizomes s’accrochent aux rocailles chaudes et présentent des tiges ramifiées, carrées et velues, couvertes de petites feuilles opposées, velues également, à limbe simple, contenant les essences de la plante.
• L’Hysope blanche présente des fleurs, labiées, de couleur blanche, rangées en épis terminaux.

Habitat
• L’Hysope est une plante typique du Sud. Elle croît sur les rocailles chaudes, les décombres, préférant les sols calcaires fortement ensoleillés.

Cueillette
• Votre récolte aura lieu en plein été quand la plante commence à fleurir. La régénération est rapide et vous pourrez faire 2 à 3 récoltes par an.
• Les feuilles étaient très employées en cuisine au moyen-âge pour la saveur piquante qu’elles apportaient aux soupes et rôtis.

Cuisine
• L’Hysope facilite la digestion des mets gras, poissons ou viandes.

Jardin
• Tailler au début du printemps pour conserver un joli port.

Multiplication
• Les graines sont lentes à sortir, mais vous pouvez pratiquer des boutures ou diviser les racines.

Phytothérapie
• Propriétés : antispasmodique, apéritive, carminative, dépurative, résolutive, stimulante, stomachique, vulnéraire…
• Constituants : huile essentielle (pinène, limonène, pinécaphène), hespéridine, glucoside, tanin, choline…
• Les feuilles séchées feront une infusion (20g. de sommités fleuries pour 1 l. d’eau bouillante) efficace pour lutter contre affections respiratoires (grippes, rhume; bronchite…). Laisser infuser quelques minutes et prenez 2/3 tasses par jour. Les gens nerveux devront faire attention dans son utilisation.
• Pour les affections respiratoires vous pouvez confectionner un sirop (100 g. de sommités fleuries infusées dans 1 l. d’eau bouillante que vous laissez refroidir. Ajouter 1,6 kg de sucre en chauffant et remuant doucement. Les gens nerveux devront faire attention dans son utilisation.
• L’Hysope, et ses propriétés désinfectantes, était autrefois utilisée pour la purification des habitations et surtout des lieux de culte dont on en couvrait le sol.

Anecdote
• L’Hysope fait partie des plantes «sorcières».
• Elle entre dans la composition de thé suisse et dans celle de l’Eau de Cologne, mais aussi dans de nombreuses liqueurs comme la Bénédictine, la Chartreuse, l’eau de mélisse des Carmes…
• Son nom hébreux est «Ezôb», et l’Hysope entre dans la composition de l’eau de purification dictée par Dieu à Moïse.
• La branche à laquelle était fixée l’éponge de vinaigre offerte par un romain à Jésus sur la croix était de l’Hysope.