LAITUE vireuse (H)

Laitue vireuse Inflorescence

Retour à la liste des plantes

LAITUE vireuse
Lactuca virosa

Noms vernaculaires : Laitue sauvage, Laitue puante, Marijuana légale, Opium de laitue…
• Anglais : Wild lettuce…

Présentation
Famille : Astéracées
• On trouve partout cette bisannuelle, ancêtre de notre laitue d’aujourd’hui. On la reconnaît à sa solide tige, violacée à la base, portant quelques épines et qui peut s’élever jusque ± 2 mètres de haut si le temps lui offre de bonnes conditions. Elle contient un suc blanc laiteux (d’où son nom de « laitue ») légèrement narcotique. Les feuilles sessiles sont allongée et dentées, épineuses sur les bords et au dessous de la nervure principale. Les fleurs jaunes se réunissent en capitules. Les fruits sont des akènes avec une aigrette blanche.

Habitat
• Elle apprécie les sols riches en azote.

Phytothérapie
• Propriétés : analgésique, anti-diarrhéique, antispasmodique, aphrodisiaque (?), béchique, diurétique, expectorant, minéralisante, psychotrope (hypnotique, narcotique), sédative, soporifique à forte dose, sudorifique.…
• Constituants : lactucérol, lactucine, lactucopicrine, flavonoïdes, coumarines…
• Les parties aériennes séchées peuvent être utilisées en infusion.
• A forte dose, la laitue vireuse peut provoquer des somnolences.
• C’est pendant la floraison, en fin d’été, que le suc sera extrait.
• Difficile de la consommer en salade car la plante s’avère amère.

Anecdote
• Une plante fort appréciée par les sorcières à cause de son latex hypnotique…
• Elle fut utilisée médicalement au XIXe siècle avant l’arrivée de l’opium, puis pour remplacer celui-ci lors de son interdiction.

Prévention
• Tous les renseignements phytothérapiques sont donnés à titre indicatif.
• En cas de troubles graves, consultez votre médecin.