LAMIER pourpre (J)

Lamier pourpre Inflorescence

Retour à la liste des plantes

LAMIER pourpre
Lamium purpureum

Noms vernaculaires : Ortie rouge, Ortie morte, Ortie puante, Ortie rouge, Pain de poulet…
• Anglais : Red dead-nettle…
• Allemand : Rote Taubnessel…

Présentation
Famille : Lamiacées
• Le Lamier rouge est une annuelle très commune en Europe. D’une hauteur de ± 30 cm, la tige quadrangulaire et d’abord couchée, porte des feuilles opposées, pétiolées, au limbe crénelé, gaufré et duveteux à odeur poivrée. Celles-ci se rapprochent vers le sommet donnant un aspect de « tuiles » bien rangées. Les fleurs de ± 2 cm, bilabiées, roses et velues sont présentes d’avril à octobre. Elles se développent à l’aisselle des feuilles. Le fruit est un tétrakène.

Habitat
• Fréquent un peu partout dans les endroits non cultivés mais ou le sol a été travaillé.
• Il apprécie autant le soleil que la mi-ombre.
• Jusque ± 2.000 m. d’altitude.

Biodynamie
• Si vous en avez dans votre jardin, laissez-le tant que vous n’avez pas besoin de planter autre chose. Il protège et aère la terre, et vous pourrez toujours le récolter pour une bonne soupe ou salade avant de planter vos haricots ou autre !

Multiplication
• Par semis ou récupération des tiges traçantes.

Bestioles
• Le Lamier rouge est mellifère.

Phytothérapie
• Propriétés : anticatarrheuse, antiscrofuleuse, astringentes, diurétiques, vulnéraires.…
• Constituants : fer, sels minéraux…
• Les jeunes pousses peuvent être consommées en potage…
• À consommer cru ou cuit, sauté ou haché dans une sauce…

Anecdote
• C’est la forme de sa corolle ressemblant à une gorge qui lui a valu son nom grec laimos, gorge.
• Malgré ses nombreux surnoms d’Ortie, le Lamier rouge n’est pas urticant.

Prévention
• Tous les renseignements phytothérapiques sont donnés à titre indicatif.
• En cas de troubles graves, consultez votre médecin.