LAURIER sauce (J/S)

Laurier sauce

Retour à la liste des plantes

LAURIER sauce
Laurus nobilis

Noms vernaculaires : Laurier d’Apollon, Laurier vrai, Laurier franc, Laurier Noble, Laurier des poètes, Laurier sauce, Laurier à jambon, Baguié…
• Anglais : Laurel
• Allemand : Lorbeerbaum
• Arabe : Gar, Rènd, Khar (fruit)
• Espagnol : Laurel
• Hollandais : Laurierboom
• Italien : Lauro commune
• Polonais : Bobek drzwo
• Portugais : Loureiro
• Suédois : Lager
• Turc : Tefné

Présentation
Famille : Lauracées
• Hauteur = ± 10 m.
• On le dit venu d’Asie Mineure et les Grecs l’auraient ramené sur le pourtour méditerranéen où depuis il couronne tous les héros. S’il peut atteindre exceptionnellement près de 20 m. de haut, il reste en général assez bas et rabougri à l’état sauvage. Sa croissance est lente et il est préférable de le planter en bac dans les régions du Nord. L’écorce est lisse et porte une poussière verte. Ses feuilles sont luisantes, coriace, alternes, lancéolées et à limbe légèrement ondulé. Persistantes, elles restent toujours vertes. Elles mesurent ± 8 cm de long et répandent une odeur caractéristique qui fait leur succès dans les cuisines pour aromatiser nombre de plats. Il porte en même temps des fleurs mâles, femelles et parfois hermaphrodites. Ces fleurs sont petites, de couleur crème. Elles apparaissent à la fin du printemps à l’aisselle des feuilles où elles se groupent par quatre à six. Elles donnent naissance à des petites baies qui ressemblent à des petites olives et qui deviennent bleu-noir lorsqu’elles sont mûres. Ne le confondez surtout pas avec le Laurier-rose ou le Laurier-cerise qui sont des plantes toxiques.

Habitat
• On le trouve à l’état sauvage sur tout le pourtour méditerranéen, jusque ± 1200 m. d’altitude.
• Il apprécie les lieux ensoleillés, abrités du vent, et les sols bien drainés.
• Il supporte mal le gel et ne survit pas à une température inférieure à -15°.
• Vous pouvez le multiplier par bouturage en fin d’été en utilisant les jeunes pousses semi-ligneuses.
• Le Laurier supporte très bien la taille et on en trouve taillé en boule, en pyramide, en sucette…

Utilisation
• Les feuilles peuvent être récoltées toutes l’année et séchées à l’obscurité afin de préserver leur couleur et leurs huiles essentielles. Fraîches, les feuilles sont amères, mais elles s’adoucissent au séchage et fortement aromatiques.
• Des baies, on fait de l’huile utilisée entre autres en parfumerie de toilette.
• L’essence de Laurier entre dans la réalisation de certaines liqueurs.
• Laissez quelques feuilles de Laurier dans votre pot de farine afin d’en éloigner les charançons et autres bestioles.

Cuisine
• Pas de bouquet garni sans Laurier. Pour aromatiser les marinades, le poisson, les ragoûts.
• Infusées dans du lait il parfume crèmes et pudding.

Phytothérapie
• Propriétés : antiseptique, insecticide, narcotique, sédatif, stimulant
• Constituants : Lipides, Tanin. Dans son essence on trouve un mélange de cinéol, méthylchaviol, pinène, eugénol, géraniol, linalol, des acides acétique, isolbutyrique, valérianique.
• L’infusion (± 30 g. de feuilles sèches ou fraîches pour 1 l. d’eau bouillante, laissez infuser 5 à 10 mn. 3 tasses/jour juste après les repas) facilite la digestion, soulage des douleurs d’estomac et le ballonnements. Elle agit aussi en cas de grippe et bronchite chronique.
• L’huile de baies de Laurier, ou “beurre de laurier” est conseillée pour traiter les contusions et les entorses. Future maman, il vous est conseillé de ne jamais avaler cette huile car elle contient une substance abortive. On trouve cette huile dans la composition du «Baume de Fioravanti».
• Cette huile est également utilisée en médecine vétérinaire. En friction sur le poil de votre cheval elle en éloignera les mouches.

Anecdote
• Une branche de Laurier bénie pourra préserver vos champs et en augmenter la récolte.
• Aux époques où la peste sévissait, on brûlait des branches de Laurier et de Genévrier sur les places publiques afin de se protéger de l’infection.
• On trouve dans l’Odyssée le nom Grec du Laurier : «Daphné».
• Les Romains pratiquaient la divination par le Laurier (Daphnomancie). Il suffit d’en jeter quelques branches dans le foyer, s’il crépite en brûlant il indique un heureux présage, s’il ne fait aucun bruit, l’avenir s’annonce très sombre.
• A la remise de leur examen d’entrée, les jeunes médecins du Moyen-Age étaient honorés d’une couronne de Laurier garnie de ses baies. (Bacca laureati = baccalauréat)
• Tout comme l’Olivier, le Laurier est symbole de paix, mais aussi de gloire et de triomphe.