LOTIER corniculé (H)

Lotier corniculé Inflorescence

Retour à la liste des plantes

LOTIER corniculé
Lotus corniculatus

Noms vernaculaires : Cornette, Fourcette, Lotier cornu, Pantoufles, Pantoufles du petit Jésus, Petit sabot, Pied de poule, Pois joli, Sabot de la mariée, Sabots du Petit Jésus, Trèfle cornu…
• Anglais : Birds’foot…

Présentation
Famille : Papillonacées
• Son nom de Lotier lui vient du grec lotus, de lotein : fleurir. On le surnomme « corniculé » à cause de ses fleurs papilionacées dont les pétales inférieurs se soudent pour former une corne. Le Lotier est une Légumineuse vivace qui atteint en général la taille de 50 centimètres. On en connait une centaine d’espèce. Ses feuilles alternes sont divisées en cinq, trois folioles et deux stipules plus petites qui n’ont pas la même orientation le jour et la nuit. Le limbe simple, de forme ovale, est d’un beau vert tendre. De mai à août, les fleurs hermaphrodites se réunissent en ombelle longuement pédonculée. Les cinq pétales de la corolle sont de couleur jaune vif, parfois marqués de rouge. Le supérieur est dressé en étendard, les centraux constituent la corne, les deux autres formant comme des ailes de papillon. Chaque fleur donnera naissance à une gousse qui, à maturité, se sépare en deux et projette les graines au loin.

Habitat
• Commun dans toute l’Europe, le Lotier corniculé croît des bords de mer jusqu’à une altitude pouvant dépasser 2 500 mètres. On le trouvera dans les prés et sur les bords de route au sol de préférence calcaire ou argileux.

Biodynamie
• Le Lotier enrichit le sol en azote.

Multiplication
• Par semis.

Bestioles
• Le Lotier corniculé est une Légumineuse qui possède une valeur nutritive élevée. À ce titre, il a de tout temps fourni un foin très apprécié par les ruminants.
• Le Lotier est mellifère et ses feuilles nourrissent de nombreuses espèces de chenilles de papillons.

Phytothérapie
• Propriétés : antispasmodique, calmant, sédatif, sommnifère…
• Constituants : acide cyanhydrique, flavonoïdes, substances cyanogénétiques…
• Ce sont surtout les fleurs qui sont utilisées en phytothérapie… Elles verdissent au séchage.
• En infusion : 10/15 g. de fleur sèches pour 1 tasse d’eau bouillante. Laisser infuser 10 mn. 1 à 3 tasses par jour. Toxique à haute dose (± 10 tasses / jour maximum) et sur une longue période.
• Pour calmer les excitations et troubles nerveux, états dépressifs, tachycardie, insomnies.

Prévention
• Tous les renseignements phytothérapiques sont donnés à titre indicatif.
• En cas de troubles graves, consultez votre médecin.