MENTHE coq (J/S)

Menthe coq Feuille

Retour à la liste des plantes

MENTHE coq
Tanacetum balsamita

Noms vernaculaires : Balsamite, Baume-coq, Baume des jardins, Chartreuse, Feuille de Bible, Géranium-menthe, Grande balsamite, Herbe de Saint-Pierre, Menthe à bouquet, Menthe grecque, Menthe de Notre-Dame, Tanaisie des jardins …

Présentation
Famille : Composées
• C’est son parfum fortement mentholé qui lui permet de porter ce nom, car cette plante n’est pas une Menthe, mais une balsamite, du grec «balsamon = baume». Autrefois très populaire, cette plante vivace et très aromatique est aujourd’hui cantonnée dans quelques jardins (dont celui de La Lorien) où elle se développe avec autant de facilité que son homonyme. La tige se dresse jusque ± 60 cm de haut. Elle porte des feuilles alternes, allongées et crénelées à forte odeur de «chewing-gum». Les fleurs, jaunes se réunissent en petits capitules groupés à la façon de la Tanaisie. En hiver, seules quelques feuilles basales subsistent.

Habitat
• La Menthe coq apprécie les sols bien drainés et frais.
• Elle supporte très bien le froid.

Jardin
• Les rhizomes seront prélevés au printemps ou à l’automne.
• Vous lui ferez du bien en la divisant tous les 3 ou 4 ans afin de lui rendre sa vigueur.

Cueillette
• La floraison à lieu en fin d’été, en septembre/octobre.
• Séchées, quelques feuilles dans votre armoire feront fuir les mites et autres insectes.
• Utilisez les feuilles séchées pour les pots pourris.
• Les jeunes feuilles fraîches pourront accompagner une farce de poisson, un pot au feu, mais aussi des petits pois ou une bonne soupe de légumes.
• Les feuilles supportent la cuisson, mais pas la surgélation ni la déshydratation.

Multiplication
• Par division des touffes au printemps

Phytothérapie
• Propriétés : antispasmodique, carminative, digestive, diurétique, tonique, vermifuge, vulnéraire…
• L’infusion (± 20 feuilles pour 1 l. d’eau bouillante) vous aidera en cas de bronchite ou de toux quinteuse, mais aussi pour vous redonner du tonus en cas de fatigue dépressive.
• En cas de piqûre d’insecte, frottez avec une feuille fraîche.
• Elle servait de base à la confection de “l’huile de baume” : Faites macérer deux poignées de feuilles fraîches dans 1 l. d’huile d’olive pendant ± 1 mois. A utiliser en cas de brûlures, contusions, piqûres d’insectes…
• Une infusion de feuilles séchées utilisée en champoing donnera de la force à vos cheveux.

Anecdote
• Les escargots sont gourmands de cette plante.
• La plante était utilisée pour éclaircir et conserver la bière.