MILLEPERTUIS (H)

Millepertuis Inflorescence

Retour à la liste des plantes

MILLEPERTUIS
Hypricum perforatum

Noms vernaculaires : Herbe aux mille trous, Herbe percée, Herbe aux piqûres, Chasse-Diable, Herbe de la St. Jean, Trucheron jaune, Herbe des fées…
• Anglais : St. John’s-wort

Présentation
Famille : Hypericacées
• On rencontre le Millepertuis sur quasiment tout le continent européen, en Asie occidentale et centrale, jusqu’au sud de l’Hymalaya. Vivace, pouvant atteindre 80 cm de haut, il fait partie de ces plantes qui aiment croître en groupe. C’est en bouquet dense que se dressent ses tiges à deux arêtes longitudinales, très ramifiées, tachées, le long desquelles se répartissent des feuilles sessiles à limbe simple “perforé”. Ces “pertuis”, du latin “perforatus”: “troué”, sont en fait de multiples petites glandes translucides, contenant une huile, qui font la particularité de la plante. Les fleurs, à cinq pétales jaune d’or, se réunissent en cymes terminales et ne fleurissent qu’un jour. Flétries le lendemain, les voilà teintes de couleur rouille. Elles ne contiennent pas de nectar mais les insectes la pollinisent volontiers. Le fruit est une capsule qui renferme de nombreuses graine cylindriques.

Habitat
• Le Millepertuis se rencontre par groupes dans les prés secs et ensoleillés mais aussi dans les bois clairs et les bords de routes de toute l’Europe. Il peut croître jusqu’à une altitude de 1500 à 2000 mètres.

Cueillette
• Quand on le froisse, le Millepertuis dégage une odeur «d’encens».
• Les fleurs contiennent 2 pigments, un rouge (hypéricine) et un jaune. L’hypéricine rend la peau de l’animal qui le consomme très sensible à la lumière du soleil, et après dépigmentation, les zones deviennent le siège de démangeaisons. Ramener les bêtes à l’ombre et cela s’arrête.
• Les sommités fleuries fournissent un colorant orange, mordancé avec du chrome.
• Il est noté que la plante est au maximum de ses vertus lors du premier croissant de lunaison et qu’il est meilleur de la récolter à ce moment.

Phytothérapie
• Propriétés : antiseptique, astringente, cicatrisante, diurétique, sédative, vermifuge, vulnéraire…
• Constituants : huile essentielle, flavonoïde (hypéricine), glucides (rutine, hypérine) pigments, résine, tanin, vitamine C…
• Recueillez les fleurs de Millepertuis (entre 125 et 250 g.), mettez-les dans un bocal ou bouteille en verre transparent, et couvrez d’huile d’olive (1/2 l.). Laissez reposer 4 jours en remuant de temps en temps, puis bouchez et laissez au soleil et à la lune pendant 28 jours. Filtrez et mettez dans des bouteilles plus petites pour assurer une meilleure conservation. Vous obtiendrez une huile bienfaisante, utile pour soulager les articulations, les brûlures, et les muscles fatigués.
• Vous pouvez également vous fournir de ce Macérat Huileux de Millepertuis dans la rubrique “Boutique”.
• Ou, 500 g. de fleurs fraîches dans 1 L d’huile d’olive + 1/2 litre de vin blanc. Faites bouillir au bain-marie pour faire évaporer l’alcool. Filtrer…
A utiliser en cas de brûlures mais aussi foulures, contusions, coup de soleil.
• L’infusion (50 g. de fleurs pour 1 l. d’eau, infusez 5/10 minutes) est conseillée pour les crampes et troubles d’estomac, coliques, à raison de 3 tasses par jour avant repas. Egalement conseillée en cas de règles irrégulières, ovarite, cystite, gastrite.
• Une infusion, a raison de deux tasses par jour, a toute chance de vous protéger définitivement contre l’herpès. En ajoutant du citron, ou du miel, vous vous protéger contre le rhume.
• Le vin de millepertuis :± 50 g. dans 1 l. de bon vin. Passez dans un linge et consommer en apéritif, excellent pour les femmes.

Anecdote
• Le Millepertuis, ou Herbe des fées, est réputé pour ses merveilleux pouvoirs de protection face aux démons et esprits malfaisants. Accrochez la plante au-dessus de votre porte le jour de la St. Jean-Baptiste, et dormez rassurés.
• Le Diable voulait séduire une jeune fille; Celle-ci se cacha dans un champs de Millepertuis, et afin de la retrouver, Satan troua les feuilles de la plante. Une version populaire de la raison de la «perforation» du « Millepertuis ».