ONAGRE (J/S)

Onagre Inflorescence

Retour à la liste des plantes

ONAGRE
Oenothera biennis

Noms vernaculaires : Belle de nuit, Herbes aux ânes, Primevère du soir,, Jambon de St. Antoine, Jambon du jardinier…
• Anglais : Evening Primrose, King’s cure-all…

Présentation
Famille : Onagracées
• Originaire d’Amérique du Nord, l’Onagre est une jolie plante bisannuelle à tige érigée pouvant atteindre ± 1,50 m. de haut. Elle présente des feuilles en rosette basale et quelques une le long de la tige, lancéolées et poilues. Les fleurs fortement parfumées sont d’un jaune éclatant. L’éclosion de nouvelles fleurs se passe au crépuscule et elles fanent à l’aurore. La floraison à lieu tout au long de l’été. Le fruit est une gousse allongée de ± 3 cm de long qui contient une multitude de petites graines noires.

Habitat
• Tous sols, de préférence sableux, drainés, au soleil ou mi-ombre.
• Jusque ± 700 m. d’altitude.

Multiplication
• Par semis en godet en fin d’été et repiquage au printemps.
• Se ressème spontanément.
• Laisser ± 20 cm entre chaque pieds.

Bestioles
• L’Onagre attire les papillons de nuit et notamment les « sphinx ».

Phytothérapie
• Propriétés : anti-inflammatoire, anti-oxydant, anti-proliférative, anti-thrombotique, hydratant, vasodilatateur…
• Constituants : acides gras (acide linoléique, acide gamma-linolénique)…
• Une infusion de feuilles séchées et finement hachées sera bien utile pour lutter contre le rhume.
• Les feuilles basales peuvent consommées en soupe.
• Une compresse de décoction de racine sera efficace pour soulager les articulations arthritées ou arthrosées. La racine sera récoltée la seconde année, et bouillie.
• Les indiens d’Amérique se frictionnaient le corps avec l’huile des graines broyées afin de soulager des irritations de la peau.
• Les femmes enceintes et allaitant ne doivent pas l’utiliser.

Anecdote
• Son nom d’oenothera vient du grec oinos signifiant vin, et _ther _: animaux sauvages. Sa racine aurait eu le pouvoir d’apprivoiser les animaux.
• Elle porte les noms vernaculaires de « Jambon…» car sa racine cuite prend la couleur d’un jambon cuit.

Prévention
• Tous les renseignements phytothérapiques sont donnés à titre indicatif.
• En cas de troubles graves, consultez votre médecin.