PASSIFLORE (J/S)

Passiflore Fleur

Retour à la liste des plantes

PASSIFLORE
Passiflora incarnata

Noms vernaculaires : Fleur de la passion, Passiflore purpurine, Pomme de mai, Grenadille…
• Anglais : Maypop , Passion flower…

Présentation
Famille : Passifloracées
• La Passiflore nous vient d’Amérique tropicale où les missionnaires espagnols la rencontrèrent. Dans la beauté de ses fleurs et sa composition particulière ils reconnurent les différents éléments de la Passion de Jésus Christ avec la couronne d’épines, les clous et le marteau pour la fleur, les vrilles pour le fouet et les feuilles en forme de lance. C’est liane grimpante à feuilles persistantes s’agrippe à tout support par ses nombreuses vrilles très résistantes et peut se développer rapidement et dans de grandes proportions jusque 6 m. de long. Les fleurs solitaires exhalent un agréable parfum. Les fruits sont des baies en forme d’œuf de couleur orangé. En mûrissant ils deviennent pourpres et renferment une pulpe visqueuse plus ou moins comestible (j’ai gouté, c’est pas terrible ;).

Habitat
• La Passiflore à besoin de chaleur et d’humidité. On la trouvera dans les jardins méridionaux bien exposés.

Multiplication
• Par semis au printemps.
• Par bouturage en été.

Phytothérapie
• Propriétés : analgésique, antispasmodique, hypnotique, sédatif…
• Constituants : alcaloïdes, flavonoïdes, composé phénoliques, vitamine C (fruit)…
• La décoction (feuilles et fleurs séchées, ± 50 g. pour 1 l. d’eau. Chauffez doucement, faites bouillir ± 1 mn et infusez 10 mn. 3 tasses par jour dont une avant le coucher) calmera les troubles nerveux, les insomnies, les troubles menstruels et de ménopause…
• Compte tenu de son pouvoir sédatif, il est conseillé d’éviter de conduire pendant le traitement.
• Contre-indiqué pour les femmes enceintes et allaitantes.

Prévention
• Tous les renseignements phytothérapiques sont donnés à titre indicatif.
• En cas de troubles graves, consultez votre médecin.