PENSÉE sauvage (J/H)

Pensée sauvage Fleur

Retour à la liste des plantes

PENSÉE sauvage
Viola tricolor

Noms vernaculaires : Violette tricolore, Fleur de Notre-Dame, Herbe de la trinité, Herbe à la clavelée, Pensée des champs, Petite jacée, Violette sauvage…
• Anglais : Pensy…

Présentation
Famille : Violacées
• Cette petite fleur « tricolore » fait partie de la même grande famille (plus de 200 espèces) que les Violettes, qui compte environ quatre cent cinquante espèces. Elle porte d’ailleurs le nom vernaculaire de Violette tricolore. Les jardiniers se sont bien sûr intéressés à sa beauté et on peut aujourd’hui trouver en pépinières de multiples hybrides aux couleurs variées. À l’état sauvage, la Pensée présente des fleurs isolées, à cinq pétales violets colorés de blanc et de jaune, mais, parfois, le violet est absent. Les deux médians couvrent les supérieurs et la lèvre inférieure se prolonge en un court éperon contenant le nectar. Les feuilles, dentées, sont en forme de cœur vers la base puis plus allongées vers le sommet de la plante. Outre sa beauté, la Pensée est très utilisée en parfumerie. La Pensée sauvage nous montre ses fleurs pendant une longue période de l’année. Il est parfois difficile de réaliser des petits bouquets car les fleurs flétrissent rapidement et les couleurs s’affadissent. Abusivement cueillies dans le passé, certaines espèces sont aujourd’hui protégées, dont la Pensée des Vosges.

Habitat
• La Pensée est surtout cultivée aujourd’hui dans les jardins et décore à foison les parterres des villes. À l’état sauvage, c’est dans les prés et terres arables qu’on a le plus de chances de la rencontrer.

Multiplication
• Par semis en place au printemps.
• Par division de touffe au printemps.

Phytothérapie
• Propriétés : antspasmodique, cicatrisante, dépurative, diurétique, émétique, fébrifuge, laxative, sudorifique, tonique
• Constituants : acide salicylique, glucosides flavoniques, saponines, sels minéraux, tanin, vitamine C
• La saponine est contenue dans les racines
• La décoction ( ±50 g. de plante séchée pour 1 l; d’eau froide. Laissez trempez à froid 1 h. puis menez doucement à ébullition. Bouillir quelques secondes puis infusez 10 mn.), bue à raison de 3 à 4 tasses/jour entre les repas, est recommandée pour enrayer les éruptions cutanées. Vous appliquerez également (en plus de la prise orale) la décoction, en compresses, sur les parties atteintes.

Anecdote
• La légende latine raconte que Io, la belle nymphe, fut changée en génisse par la jalouse Junon, femme de Jupiter. Alors que Io pleurait sa destinée sur un pré, elle vit apparaître une multitude de petites fleurs colorées. Les souvenirs amicaux de ceux qui la pleuraient s’étaient métamorphosés en Pensées.