PISSENLIT (H)

Pissenlit

Retour à la liste des plantes

PISSENLIT
Taraxacum officinale

Noms vernaculaires : Dent de lion, Couronne de moine, Florin d’or, Laitue de chien, Salade de taupe…
• Anglais : Dandelion

Présentation
Famille : Composées
• Le Pissenlit fait partie intégrante de la culture populaire. Appelé aussi Dent-de-lion à cause de la forme de ses feuilles, il a toujours été dévoré à belles dents. On connaît même l’expression “manger les pissenlits par la racine”. Il a toujours constitué d’excellentes salades très prisées dans nos campagnes. Outre ses qualités gustatives, la tradition lui attribue une efficacité certaine dans le traitement de multiples maladie, telles que le diabète, les rhumatismes ou la tension artérielle. Même le rhizome, court et charnu, peut se manger bouilli. Du centre des feuilles en rosette se dégage des hampes florales portant chacune un capitule composé d’un grand nombre de fleurs ligulées de couleur jaune qui forment à maturité une sphère d’akènes à duvet que les enfants prennent plaisir à disperser. C’est une plante parthénogénétique, c’est à dire qu’elle peut faire ses graines sans intervention extérieur.

Habitat
• Le Pissenlit est une plante très abondante dans toute l’Europe, et très populaire en France.
• On le trouvera sur à peu près tous les sols jusqu’à 2000 mètres d’altitude.

Cueillette
• On trouve le Pissenlit en abondance de mars à novembre. Mais la floraison printanière est la plus importante. Les fleurs s’ouvrent à l’aurore et se ferment au crépuscule.
• Vous pourrez bien sûr utiliser les jeunes pieds en salade, en prenant soin d’en ôter les capitules naissants.
• Les racines séchées donnent un colorant magenta et brun utile aux teintures.
• Les boutons floraux peuvent être conservés au vinaigre.

Phytothérapie
• Propriétés : antiscorbutique, apéritif, cholérétique, dépuratif, diurétique, laxatif, stomachique, tonique.
• Constituants : chlorophylle, alcaloïde, huile essentielle, inuline(racine), tanin (racine), glucides, sels minéraux, protéines, provitamine A, vitamines B1, B2, C et E (feuilles).
• Vous pouvez réaliser à bon compte un bon démaquillant en faisant macérer dans de l’eau pure, une trentaine de minutes, quelques fleurs de Pissenlit. Filtrez et employez directement sur la peau.
• En tisane, les feuilles stimulent la vésicule, draine les reins et le foie. Elle vous aidera à lutter contre le cholestérol, l’urée, l’acide urique. Conseillée aussi contre la constipation, les rhumatismes, la cellulite.

Anecdote
• Une légende raconte que le Pissenlit est né de la poussière du char du soleil.
• Les jeunes filles qui soufflent sur les aigrettes devront se méfier car autant de fois il leurs faudra souffler pour dénuder le pissenlit autant d’année elles devront attendre pour se marier.
• Les magiciens se frottent le corps de décoction de Pissenlit afin d’être bien accueillit partout et d’obtenir tout ce qu’ils désirent.
• Il existe un Pissenlit cultivé en Russie, nommé «pissenlit gommeux» qui servait à fabriquer des pneus (La racine de «notre» pissenlit contient aussi du caoutchouc).
• L’image du pouvoir de «dispersion» du Pissenlit est utilisé comme symbole par les dictionnaires Larousse®.