RAIFORT (J/S)

Raifort

Retour à la liste des plantes

RAIFORT
Armoracia rusticana

Noms vernaculaires : Cran, Cran de Bretagne, Cranson, Grand raifort, Moutarde des Allemands, Moutarde des capucins, Moutardelle, Radis de cheval, Raifort sauvage,…
• Anglais : horseradish
• Allemand : Meerrettich…
• Suédois : pepparrot…

Présentation
Famille : Crucifères
• Le Raifort est une plante vivace qui se multiplie avec beaucoup de facilité. Sa racine pivotante contient des substances marquées par un fort goût de moutarde qui a fait la renommée de la plante. Elle est utilisée tant pour son usage médicinal que culinaire même si les cuisiniers ne l’emploient que depuis deux cents ou trois cents ans seulement. Le Raifort ne doit être utilisé que cru car il perd toute sa saveur à la cuisson. Frais ou séché, on l’apprécie comme assaisonnement. Il se distingue par ses longues feuilles alternes au limbe crénelé et à son inflorescence en grappes formée de petites fleurs à quatre pétales blancs.

Habitat
• Le Raifort est originaire d’Europe orientale où il était cultivé avant l’ère chrétienne. A l’état sauvage, il est présent dans de nombreuses parties du globe, dans les zones herbeuses faiblement humides.
• Installé dans les jardins, il peut devenir très envahissant.

Multiplication
• Le Raifort a la particularité de n’émettre des fleurs que dans les zones tempérées. Il se multiplie en revanche avec beaucoup de facilité, simplement en tronçonnant en bouts de 2 ou 3 cm des parties de racines que vous mettrez en pot avant de le mettre en place au printemps.

Cuisine
• Le Raifort supporte très bien la congélation, mais la cuisson lui ôte tout son intérêt.
• Recette de Corine: Peler et mixer ± 100g. de racine / Ajouter 2 c.à.s de vinaigre blanc et 3 c.à.s de crème fraîche / Bien mélanger et mettre en pot. Cette super crème de Raifort se conserve environ 1 mois au réfrigérateur.

Phytothérapie
• Propriétés : antiseptique, antirhumatismal (cataplasme), bactéricide, diurétique, émolient, expectorant, diurétique, laxatif, stimulant, vermifuge…
• Constituants : antibiotiques (allicine, sinigrine…), huile, vitamine C, B1, B2, B6, sels minéraux (magnésium, calcium, phospore, fer…)…
• Ne pas utiliser à forte dose car cela devient un purgatif puissant.
• Les marins s’en servaient pour combattre le scorbut.
• Il soulage des piqûres d’insectes.
• Attention : le cataplasme peut provoquer quelques irritation de la peau.

Anecdote
• Le Raifort est l’une des herbes amères utilisées lors de la Pâques juive. Ce sont les jeunes feuilles qui sont employées.
• Il entrait dans la composition de la Cervoise.