RHUBARBE de Chine (J)

Rhubarbe de Chine

Retour à la liste des plantes

RHUBARBE de Chine
Rheum officinale, Rheum palmatum

Noms vernaculaires : Variyattu, Tursak, Rhubarbe de Perse, Rheuchini, Archu, Rhubarbe chinoise, Rhubarbe de Turquie, Rhubarbe indienne…
• Anglais : Rhubarb…
• Chinois : Da-Huang…

Présentation
Famille : Polygonacées
• C’est une plante vivace originaire d’Asie utilisée en médecine chinoise depuis + de 4.000 ans. Après avoir été cachée sous terre tout l’hiver, c’est au printemps qu’au départ de ses courts rhizomes souterrains elle développe ses grandes feuilles triangulaires. Réparties en rosette basale, celles-ci sont portées par de solides pétioles. La floraison a lieu en été. Les petites fleurs se réunissant alors en grappes lâches.

Habitat
• Elle préfère les sols profonds et riche et apprécie le soleil et l’humidité.
• Commune en Himalaya, on peut la trouver jusque ± 2.500 m d’altitude.

Cueillette
• Les feuilles sont toxiques.
• On utilise les rhizomes, séchés au soleil et réduits en poudre.

Phytothérapie
• Propriétés : Astringent, laxatif, stomachique,…
• Constituants : antraquinones, flavonoïdes, hydroxyanthracènes, rhéine, tanins…
• A n’utiliser qu’avec précaution en cas de constipation, son pouvoir laxatif est très puissant. Elle est déconseillée pour les enfants de moins de 12 ans.
• En Chine, elle est utilisée contre l’hypotension mais aussi pour soulager des douleurs dentaires et réguler les menstruations.
• A petites doses, elle fait un effet positif sur le foie, mais à grandes doses elle a un effet purgatif.
• Déconseillée aux femmes enceintes.

Anecdote
• A ne pas confondre avec notre Rhubarbe (Rheum rhaponticum) dont nous faisons des tartes et des confitures.
• Elle est cultivée en Chine, au Tibet, Turquie, Russie…