ROSE trémière (J/S)

ROSE trémière

Retour à la liste des plantes

ROSE trémière
Althaea rosea

Noms vernaculaires : Alcée rose, Bâton de Jacob, Passe rose, Primerose, Rose à bâton, Rose d’Outremer, Rose de mer, Rose de Damas, Rose papale…

Présentation
Famille : Malvacées
• Cette belle plante bisannuelle à vivace originaire d’Orient a si bien supporté nos climats qu’elle participe aujourd’hui à l’ornement des jardins par la beauté de ses fleurs. Elles sont grandes, ouvertes en roses, souvent doubles, de couleurs différentes mais communément purpurines, panachées de blanc. Elles sont disposées sur de courts pédoncules à l’aisselle des feuilles formant une grappe allongée qui termine la tige. Celle-ci est dressée, cylindrique, ferme et velue La plante peut atteindre ± 2,5 m. Les feuilles alternes sont larges et également velues, lobées et crénelées sur leurs bords. Cette “Altea” est de la même espèce (malvacées) que la Mauve et la Guimauve.

Habitat
• A l’état sauvage, la Rose trémière apprécie surtout les forêts, les régions basses de montagnes mais aussi le soleil de Provence.
• Elle n’aime pas le vent.
• Elle semble résister au froid jusque -20°
• La qualité du sol influence la couleur des fleurs : sableux pour les fleurs foncées, argileux pour les plus claires.

Jardinage
• Vous pouvez les multiplier par bouturage tout au long de la saison. Pour cela, coupez ± 3 cm de racine latérale à conserver à l’ombre jusqu’à reprise.
• Pouvant atteindre jusque 2,50 m de haut, il n’est pas conseillé de la cultiver en pot.
• Un tuteur peut s’avérer nécessaire.
• Elle est très sensible à la “rouille”, aux limaces (jeunes pousses) et aux acariens rouges (feuilles)…

Cueillette
• Relativement rare à l’état sauvage, la Rose trémière nous présente ses belles corolles en fin d’été, parfois une partie de l’automne.
• Les fleurs fraîches et à peine écloses peuvent être consommées dans les salades. Au préalable, ôtez les étamines et les parties vertes.

Phytothérapie
• Propriétés : adoucissante, antiglaireuse, béchique, émolliente…
• Constituant : colorant…
• Les fleurs peuvent être consommées confites ou en salade.
• A éviter pour les femmes enceinte ou allaitant.

Anecdote
• La tige de la Rose trémière offre une substance fibreuse et souple avec laquelle on peut préparer des fils, des cordages, des tissus divers, et fabriquer du papier.