SALICAIRE commune (J)

Salicaire Inflorescence

Retour à la liste des plantes

SALICAIRE commune
Lythrum salicaria

Noms vernaculaires : Salicaire officinale, Salicaire à épis, Herbe aux coliques, Lysimaque rouge, Lysimaque pourpre, Ortie rouge, Plumet rouge, Rougette, Thé rouge des ruisseau, Thé des pauvres…
• Anglais : Purple lythrum, Purple loosestrife , Spiked loosestrife…

Présentation
Famille : Lythracées
• C’est dans les endroits humides, fossés, bord de ruisseau, que vous pourrez rencontrer cette jolie plante vivace qui peut atteindre ± 1,50 m de haut. Elle se compose de touffes de tiges velues, brunes, à section carrée portant des feuilles fines, lancéolées, opposées, celles du haut étant sessiles. De juin à août, les fleurs roses à violet se groupent en verticilles successives formant un épi dense et dressé. Le fruit est une capsule contenant une grande quantité de graines, ce qui aide à la dispersion de la plante. La racine ligneuse ne dépasse guère ± 30 cm de profondeur.

Habitat
• Elle a besoin d’eau, aussi la trouve-t-on dans les zones humides, fossés, bord de ruisseau…
• Elle apprécie le soleil autant que la mi-ombre et supporte jusque ± -15°.
• Sur tous sols, argileux ou calcaire, humifères.

Multiplication
• Par semis ou bouture ou division de touffe au printemps.

Bestioles
• La Salicaire sert de nourriture à chenille du Phalène du sureau (Ourapteryx sambucaria).
• Elle est nectarifère et mellifère, ce qui la rend très intéressante pour les abeilles et les papillons.

Phytothérapie
• Propriétés : astringente, analgésique, antiseptique, antidiarrhéique, anti-infectieuse, antifongique, anti-inflammatoire, antidiabétique, cicatrisante, hémostatique, tonique…
• Constituants : glucosides (orientine, vitexine), mucilage, résine, triterpènes (acides oléanolique, ursolique), tanins…
• Une décoction de plante séchée, (± 10 g bouillis dans 1 l d’eau pendant dix minutes) aidera à lutter contre les diarrhées (2 à 3 tasses par jour).
• En gargarisme contre les infections buccales ; une décoction idem et vous laissez infuser pendant ± 15 mn.
• On dit les feuilles comestibles, crues ou cuites.
• Les fleurs peuvent servir à colorer les bonbons en rouge.
• Déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes.

Anecdote
• Importée en Amérique du Nord et en Australie, elle y est considérée comme une espèce très invasive.
• Son nom de Salicaire dérive de salix, dû à ses feuilles ressemblant à celles du Saule.

Prévention
• Tous les renseignements phytothérapiques sont donnés à titre indicatif.
• En cas de troubles graves, consultez votre médecin.