SAUGE de Jérusalem (J/S)

Sauge de Jérusalem Fleur

Retour à la liste des plantes

SAUGE de Jérusalem
Phlomis fruticosa

Nom vernaculaire : Phlomis ligneux, Sauge en arbre, Bouillon blanc de Sicile…
• Anglais : Jerusalem sage…

Présentation
Famille : Lamiacées
• Cette plante vivace se présente comme un petit arbuste étalé pouvant s’étendre sur ± 2 m de large comme de haut avec sa grosse tige ligneuse. Les feuilles grises, persistantes, entières, opposées et tomenteuses rappellent celles de la Sauge. Ce n’est pourtant pas une « salvia » même si elle est de la même famille des « labiées ». Ses fleurs bilabiées, qui apparaissent en début d’été, sont de couleur jaune d’or et se rangent en verticilles à la base des feuilles. Les calices, en sépales soudés faisant penser à des nids de guêpes restent en place après la floraison.

Habitat
• Elle apprécie fortement le soleil et résiste bien à la sécheresse.
• Préfère un sol bien drainé sans être difficile sur la composition de celui-ci et supporte très bien le calcaire.
• Résiste bien au froid, jusque ± -12°.

Cueillette
• Belle plante décorative à pailler en hiver.
• Les calices font de belles décorations pour les bouquets secs.
• Les feuilles froissées exhalent un agréable et fort parfum.

Bestioles
• Elle attire surtout ces gros bourdons noirs qui sont en fait des abeilles charpentières. (Voir photo)

Multiplication
• Semis au printemps. Elle se ressème spontanément.
• Bouture en décembre/janvier.
• Par division au printemps.

Phytothérapie
• Propriétés : astringente, vulnéraire…
• Constituants : …
• On tire de cette belle plante une huile essentielle, tonique, qui soulage les voies respiratoires et les piqûres d’insectes.
• Un cataplasme de feuilles soigne les blessures.

Anecdote
• Cette fausse Sauge n’est pas non plus de Jérusalem mais plutôt de Turquie. Mais à l’époque, comme aujourd’hui, les « commerciaux » n’avaient pas grand intérêt à dévoiler leur source d’approvisionnement… et «de Jérusalem» est une bonne valeur ajoutée !