SAUGE panachée dorée (J/S)

Sauge panachée dorée

SAUGE panachée dorée
Salvia officinalis icterina

Présentation
Famille : Labiées
• On trouve plus de 700 plantes différentes du genre Salvia qui font partie de la famille des Labiées. Certaines ont des vertus officinales ou culinaires mais il convient de bien les identifier avant de les ramasser car certaines peuvent être toxiques.
• La Sauge panachée dorée est un sous-arbrisseau vivace qui atteint ± 1 m de haut. Les tiges, à section carrée, portent des feuilles parfumées, persistantes, duveteuses, panachée de vert pâle et de jaune. Les fleurs bleues à violettes se développent à l’aisselle des feuilles. La floraison à lieu du milieu de mai à août.

Habitat
• La Sauge panachée se satisfait d’un sol ordinaire bien drainé et apprécie le soleil.
• Très résistante à la sécheresse et au froid (jusque -20°)

Cueillette
• «Pourquoi mourrait le jardinier chez qui pousse la Sauge, si ce n’est qu’aucune médecine n’empêche la mort ?»
• Ne cueillez pas la Sauge avec un outil en fer, il sont incompatibles.
• Vous pouvez l’utiliser pour protéger le linge dans vos armoires.

Cuisine
• Vous pouvez utilisez la Sauge pour parfumer vos aliments, surtout les plats gras : saucisse, farce. Mais attention, elle ne supporte pas la comparaison, aussi ne la mêlez pas à d’autres aromates qui nuiraient à sa saveur.
• Si vous craignez des problèmes après avoir manger certains plats (sardines à l’huile…) mâchez 1 ou 2 feuilles de Sauge au préalable et tout se passera bien.
• Découvrez et dégustez la Gelée de Sauge de La Lorien (rubrique “Boutique”, avec les recettes associées)

Quotidien
• Vous ferez bien de frotter vos dents et gencives avec des feuilles de Sauge afin de les nettoyer et les renforcer.
• Une forte infusion de Sauge, utilisée en rinçage après le shampoing, fonce et revitalise les cheveux grisonnants.
• En décoction, 100g. de feuilles de Sauge pour 1 l. d’eau, mêlées à part égale à du rhum. Les compresses combattent les pellicules et stoppent la chute des cheveux.

Jardin
• Tailler régulièrement afin d’obtenir une belle boule.
• La Sauge est depuis très longtemps cultivée. La meilleure multiplication se fera par bouture et marcottes.

Bestioles
• Une bonne infusion de Sauge vous débarrassera des pucerons, chenilles, araignées.
• Plantée parmi les Choux, la Sauge en éloignera le papillon du choux blanc.
• Accompagnée de la Rue, elles éloigneront les crapauds.

Phytothérapie
• Propriétés : antiseptique, antispasmodique, antisudorale, astringente, carminative, cholérétique, digestive, emménagogue, hypoglycémiante, stimulante, stomachique, tonique, vulnéraire…
• Constituants : acide rosmarinique, flavonoïdes, huile essentielle (thuyone, bornéol, cinéol, camphre, saponide, sucs amers, tanins…
• Le terme «salvia» du latin salvare, signifie «sauver», c’est dire les qualités attribuées à la plante.
• Pour stimuler les estomacs paresseux, prenez chaque matin une infusion de Sauge avec 2 ou 3 feuilles dans une tasse d’eau bouillante.
• Les femmes qui allaitent feront bien de ne pas en consommer, la Sauge contient une substance qui réduit les sécrétions lactées.
• Une infusion de feuilles soulage les maux de tête et calme les règles douloureuses.
• Vous emploierez l’infusion de feuilles en gargarisme et bain de bouche antiseptique (saignement de gencives, maux de gorge…)
• Pour soulager les problèmes de ménopause, les femmes feront bien de réaliser du vin de Sauge : Faites macérer, pendant une dizaine de jours, 100 g. de feuilles fraîches dans 1 l. de vin blanc. Ajoutez du miel. Passez et exprimez dans un linge fin. Un petit verre avant le déjeuner et le dîner.
• Pour assouplir les articulations, les douleurs musculaires, les rhumatismes, préparez un onguent de Sauge : 5 poignées de feuilles fraîches pilées et mêlées à 500 g. de saindoux non salé. Faites bouillir à feu doux pour évacuer l’eau de la plante. Passez à chaud et exprimez à travers un linge fin. Conservez dans un pot en grès ou en verre. En massage matin et soir.
• En décoction (100g. de feuilles pour 1 l. d’eau) les compresses font disparaître l’eczéma, les boutons, et cicatrisent les plaies récalcitrantes.
• En cataplasme ou en bain désinfectant, la Sauge lutte contre les maladies de peau d’origine mycosique.

Anecdote
• Le grand Roi Soleil, Louis XIV, buvait chaque matin deux tasses de Sauge et de Véronique.
• Vieille recette pour avoir un bébé : la femme reste quatre jours sans homme dans son lit et boit une bonne dose d’infusion de Sauge. La cinquième nuit sera passée avec l’amoureux et la conception sera infaillible, car : “La Sauge retient ce qui est conçu et le vivifie”.