THYM des causses (J/S)

Thym des causses

Retour à la liste des plantes

THYM des causses
Thymus vulgaris

Noms vernaculaires : Thym vulgaire, Farigoule, Barigoule, Frigoule, Mignotise de genevois, Pote…
• Anglais : Thyme
• Allemand : Thymian
• Arabe : Hascia, H’acha, Zater-el-djebel
• Espagnol : Tomillo
• Hollandais : Tijm, Thymus
• Italien : Timo, Pepolino
• Polonais : Tymian, Szmer wlochi.
• Russe : Timiane frantsoussky
• Suédois : Timjan
• Turc : Ghirit keklighi

Présentation
Famille : Labiées
• Il embaume tous les coteaux du bassin méditerranéen dont il est originaire et ses basses touffes toujours vertes se propagent avec courage sur les sols les plus arides. Ce sous arbrisseau persistant d’une hauteur de ± 30 cm possède des tiges tortueuses, ligneuses, serrées et dressées qui portent des petites feuilles sessiles, lancéolées, opposées et un peu blanchâtre sur le dessous. Les petites fleurs, blanches à roses, se développent en verticilles impairs à l’aisselle des feuilles et fleurissent d’avril à octobre. Toute la plante émet une odeur caractéristique et son goût amère est fort prisée en cuisine. Les abeilles en sont friandes.
• Le Thym des causses est plus argenté, plus parfumé et plus rustique que le Thym commun.

Habitat
• On le trouvera avec plaisir sur les collines arides, calcaires, jusque ± 1500 m d’altitude.
• Il est cultivé en bordure dans de nombreux jardins des zones tempérées.

Cueillette
• Les sommités fleuries peuvent être récoltées à partir du mois d’avril et tout au long de l’été.
• Le Thym se multiplie aisément par bouturage ou par marcottage.

Cuisine
• Le Thym est une des plantes aromatiques les plus prisées chez les cuisiniers. On le retrouve dans tous les bouquets garnis car il a le bonheur d’être aussi bon frais que sec pour aromatiser viandes, poissons, tomates ou pâtés.
- Découvrez et dégustez la Gelée de Thym de La Lorien (rubrique “Boutique”, avec les recettes associées).

Phytothérapie
• Propriétés : antiseptique, antispasmodique, apéritif, béchique, carminatif, cholérétique, cicatrisant, désodorisant, diurétique, emménagogue, hémolytique, révulsif, stomachique, tonique, vermifuge
• Constituants : alcools, huile essentielle (thymol, carvacrol), résine, saponoside, tanin
• Attention : ne pas consommer d’infusion de Thym trop concentrée pendant une grossesse.
• L’infusion (15 g. pour 1 litre d’eau bouillante) peut être utilisée en externe pour accélérer une cicatrisation.
• L’infusion (3 tasses par jour) soulage des crampes, est résolutive et antitussive. Excellent aussi pour soulager les maux de tête et passer une nuit sans cauchemar.
• Le vinaigre de Thym est recommandé pour lutter contre les affections cutanées dues à des champignons.

Anecdote
• Les anciens égyptiens utilisaient l’essence de Thym pour ambaumer leurs morts.
• Au moyen-âge, les belles dames offraient un brin de Thym à leur chevalier pour leur donner du courage.
• Il fait partie des constituant de la “Bénédictine“.