VALERIANE (J)

Valériane Inflorescence

Retour à la liste des plantes

VALERIANE
Valeriana officinalis

Noms vernaculaires : Herbe aux chats, Herbe à la femme meurtrie, Herbe à la menstrue, Herbe du loup, Herbe de S. Georges, Guérit tout…
• Anglais : Common Valerian

Présentation
Famille : Valérianacées
• Du latin «valere» = se bien porter, la Valériane est une plante dont les vertus médicinales ont été très tôt reconnues. Elle est citée dès le IXe siècle et, au XVIe, elle a servi à soigner les troubles nerveux, notamment l’épilepsie.
• C’est une plante vivace à rhizome cylindrique à grand nombre de racines filiformes. Les racines, à l’odeur peu agréable, s’entremêlent et se développent sur un court rhizome. La tige creuse, cannelée, élégamment dressée, peut atteindre près de 2 mètres de haut. Les feuilles du bas sont pétiolées et regroupées en rosette, pennatiséquées. Les supérieures sont sessiles et opposées. Les fleurs sont regroupées en corymbes, eux même disposés en ombelle. Chaque corolle est gamopétale, de couleur blanche ou rosée. Les petites graines, marron claire, peuvent être ressemées.

Habitat
• On trouve communément la Valériane en Europe, sauf sur le pourtour de la Méditerranée. Elle pousse sur les prairies humides et les lisières de bois, les bords de ruisseaux, jusqu’à 2000 mètres.

Cueillette
• La seule partie utilisée est la racine (rhizome) qui peut atteindre plus de 2 m de long. Elle se récolte (la deuxième année de culture) à la fin septembre et se sèche à l’air libre après nettoyage.
• La floraison à lieu de juin à août.
• Il est conseillé de couper les fleurs afin de donner plus de vigueur aux racines que vous voulez utiliser pour leurs vertus.

Bestioles
• Visiteurs : Abeille, Pucerons… (Voir photos)

Phytothérapie
• Propriétés : antispasmodique, hypnotique, sédative…
• Constituants : huile essentielle (pinène, camphène, acide (valérique, isovalérique) alcaloïdes, tanins, sucs amers…
• Pour atténuer les problèmes nerveux (vapeurs, vertiges, migraines, menstruations douloureuses, contractions de l’estomac…), préparez une macération à froid (12 h.) de racine séchée. 10 g. pour 100 cc d’eau, à prendre 2 ou 3 fois par jour avant les repas. On peut ajouter de la verveine ou de la mélisse pour atténuer sa forte odeur.
• On peut aussi préparer une infusion de 25 g. de racines pour 1 l. d’eau bouillante, 1 verre 3 fois/jour. A fortes doses, peut provoquer des tremblements et des migraines.
• Cette infusion peut être utilisée en lotion externe pour les troubles de la peau.

Anecdote
• Si vous souhaitez cultiver la Valériane méfiez-vous ! Il est dit que tout jardinier qui plantera de la Valériane dans son jardin deviendra l’esclave de son chat. L’odeur particulière de la Valériane exerce en effet une attraction très particulière sur les chats. Ils s’approchent, s’y frottent et s’y roulent avec un vif plaisir.
• Si vous souhaitez plaire à votre ami félin, offrez lui un petit sachet de Valériane avec lequel il jouera passionnément.
• On dit qu’elle attire aussi les rats et les vers de terre.